1 min de lecture Invite

Paris : "Il n'y a plus d'attente à la Tour Eiffel", affirme son directeur sur RTL

INVITÉ RTL - Patrick Branco Ruivo, directeur général de la société d’exploitation de la Tour Eiffel, s'exprime sur la reprise d'activité particulière du monument parisien.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Paris : "Il n'y a plus d'attente à la Tour Eiffel", explique Patrick Branco Ruivo Crédit Image : Ludovic Marin / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par William Vuillez

Comment se porte la Tour Eiffel ? Le deuxième monument privé le plus visité de France a rouvert ses portes le 25 juin, dans des conditions particulières, crise sanitaire oblige. "Les visiteurs sont de retour", a affirmé ce mardi sur RTL Patrick Branco Ruivo, directeur général de la société d’exploitation de la Tour Eiffel.

"Par rapport à nos prévisions on est même au-dessus", a-t-il ajouté. Les visiteurs "ont juste à porter un masque et profiter de la vue", précise Patrick Branco Ruivo, qui explique que la réouverture a mis du temps à se mettre en place. Il y a eu "un énorme travail pour préparer la réouverture. Ça a été un gros défi que tout le monde a relevé".

"Aujourd'hui on va avoir 11.000, 12.000 visiteurs (par jour, ndlr), alors que d'habitude nous en accueillons 23.000 l'été", poursuit-il. Désertée de fait par les touristes, la Tour Eiffel profite désormais en majorité aux Français. "Avant le Covid, on avait 80% d'étranger, aujourd'hui nous avons 72% de Français et 28% d'étrangers", détaille l'exploitant.

Les Français ont "l'impression d'avoir un peu la Tour Eiffel pour eux en ce moment. On nous reproche souvent les queues à la Tour Eiffel. Aujourd'hui vous n'avez plus de queue. Il n'y a plus d'attente à la Tour Eiffel", affirme-t-il.

Pas d'augmentation des tarifs

À lire aussi
Des étudiants dans un amphithéâtre (illustration) Île-de-France
Coronavirus : l'Université de Cergy veut "maintenir le présentiel au maximum"

Financièrement, la Tour Eiffel ne fait pas exception à la crise économique. "Notre capacité d'accueil a été très sensiblement diminuée, quasiment de moitié. On ne s'y retrouve pas vraiment financièrement mais on se dit qu'on a un très mauvais moment à passer", conclut Patrick Branco Ruivo, qui précise que les tarifs ne vont pas augmenter pour autant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Invite Tour Eiffel Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants