1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Parc Astérix : Femke, la doyenne des dauphins, a été euthanasiée
1 min de lecture

Parc Astérix : Femke, la doyenne des dauphins, a été euthanasiée

Femke, la doyenne des dauphins du parc Astérix, a été euthanasiée, conséquence inattendue de la proposition de loi contre la maltraitance animale.

Des dauphins au parc Astérix (illustration)
Des dauphins au parc Astérix (illustration)
Crédit : S. CAMBON / Parc Asterix / AFP
Parc Astérix : Femke, la doyenne des dauphins a été euthanasiée
07:22
Parc Astérix : Femke, la doyenne des dauphins a été euthanasiée
07:22
micros
Eric Brunet - édité par William Vuillez

Conséquence inattendue de la proposition de loi contre la maltraitance animale, Femke, la doyenne des dauphins du parc Astérix a dû être euthanasiée. Parmi les mesures phares de la proposition de loi contre la maltraitance animale adoptée par l’Assemblée la semaine dernière, on trouve l'interdiction des manèges à poney, interdiction de présenter des animaux sauvages sur des plateaux de télévision, interdiction d’introduire ou de faire se reproduire des animaux sauvages dans les cirques ou des delphinariums.

C’est un coup dur pour les trois delphinariums français au point que justement, le parc Astérix a annoncé la fermeture de son bassin et Femke, atteinte du syndrome de Cushing, a été euthanasiée. Et maintenant, certaines associations de défense des animaux demandent tout simplement la fermeture définitive de tous les zoos, mais attention, le remède ne doit pas être pire que le mal.

Tous les animaux qui se trouvent dans les zoos ne pourront pas être réintroduits dans la nature, donc soit on les enverra dans des zoos à l’étranger, ce qui ne ferait que déplacer le problème, soit on les euthanasiera comme ce pauvre dauphin du parc Astérix. Bien sûr, les zoos où les animaux vivent dans des conditions lamentables doivent être fermés, mais certains parcs zoologiques participent à la sauvegarde des animaux les plus menacés. 

Ils ont même permis la réintroduction dans leur milieu d’origine de dizaines d’espèces éteintes comme le bison d’Europe qui avait disparu au début du XXe siècle. Plutôt que de supprimer des zoos, il faudrait continuer à améliorer au maximum le bien-être des animaux comme on le fait en France notamment au zoo de Beauval, l’un des parcs zoologiques les plus avant-gardistes et les plus réputés d'Europe.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/