1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Oise : un arrêté interdit aux habitants de "décéder à domicile"
1 min de lecture

Oise : un arrêté interdit aux habitants de "décéder à domicile"

Par ce texte qu'il qualifie lui-même d'"absurde", le maire de la commune veut alerter l'opinion sur la désertification médicale qui frappe son département.

Le cimetière de Champlan, dans l'Essonne, le 4 janvier 2015 (Illustration).
Le cimetière de Champlan, dans l'Essonne, le 4 janvier 2015 (Illustration).
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

Tous égaux devant la mort ? Pas si sûr. À Laigneville, une petite commune de 4.251 âmes située dans l'Oise, les habitants partent avec un léger handicap par rapport au reste des Français. Depuis un arrêté pris par le maire mercredi 17 mai, il est en effet interdit aux Laignevillois "de décéder à domicile sur le territoire de la commune". Un texte que l'édile Christophe Dietrich qualifie lui-même d'"absurde" et d'"inapplicable", comme le rappellent nos confrères de Franceinfo.

L'élu sans étiquette de 45 ans espère que cet arrêté aberrant tirera la sonnette d'alarme une situation qui l'est tout autant : la désertification médicale qui touche son département. "Cela fait deux fois en trois semaines que je suis confronté à un décès sur ma commune et on a mis entre quatre et six heures à obtenir un médecin pour faire constater le décès", s'emporte-t-il, bien décidé à alerter l'opinion par tous les moyens dont il dispose. Mais que les habitants se rassurent : l'arrêté n'a pas été transmis au préfet, étape obligatoire pour le rendre effectif.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/