1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Notre-Dame-des-Landes : feu vert pour la destruction du campagnol amphibie

Notre-Dame-des-Landes : feu vert pour la destruction du campagnol amphibie

Le dernier obstacle administratif au démarrage des travaux de l'aéroport, que le gouvernement veut engager à l'automne, a été levé.

Le campagnol amphibie est un petit rongeur avec des petites oreilles qui vit dans les cours d'eau
Le campagnol amphibie est un petit rongeur avec des petites oreilles qui vit dans les cours d'eau
Crédit : Wikipedia / Peter Trimming
Notre-Dame-des-Landes : feu vert pour la destruction du campagnol amphibie
01:51
Virgine Garin
Virginie Garin
Animateur

Le campagnol amphibie est un petit rongeur avec des petites oreilles qui vit dans les cours d'eau. Il est protégé car il n'y en a plus beaucoup en France. Pas de chance pour lui : il habite exactement là où doit être construit l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique. En principe quand une espèce est protégée, il ne peut pas y avoir de chantier sauf dérogation. Il faut un arrêté préfectoral. Il a été publié mercredi 14 septembre. Le préfet va organiser des corridors de migration de l'espèce. Il pense que quand le campagnol va voir les bulldozers, il va s'enfuir et s'installer ailleurs.

Les protecteurs de l'environnement n'y croient pas une seconde et sont très en colère, persuadés que l'espèce est vraiment en danger. Les opposants à l'aéroport vont déposer un recours devant la justice. Mais il  y a quand même peu d'espoir pour le rongeur. En revanche, il y a une autre procédure qui, elle, pourrait perturber le début des travaux. Elle est engagée par Bruxelles. L'Europe estime que la France dans ce projet d'aéroport a très mal estimé les dégâts sur l'environnement. Elle a demandé qu'avant de faire quoi que ce soit, l'État français refasse son dossier. Cela devrait prendre encore quatre mois.Manuel Valls a parlé d'un début du chantier à l'automne. Mais à cause de ce recours, et surtout du risque que prendrait le gouvernement à faire évacuer par la police des "zadistes" très remontés, tout cela fait dire à certains opposants qu'il ne se passera pas grand chose avant l'élection présidentielle

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/