2 min de lecture Société

Nicolas Domenach pousse un coup de gueule contre la pêche électrique

BILLET - Le Parlement européen doit décider cette semaine du maintien, voire de l'extension d'une méthode de pêche particulièrement contestée : la pêche électrique. Nicolas Domenach estime qu'il faut carrément l'interdire.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Nicolas Domenach pousse un coup de gueule contre la pêche électrique Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

Je ne suis pas le seul. Les écologistes sont contre. Les associations de pêcheurs artisanaux sont contre. La France et la Grande-Bretagne sont contre. Les scientifiques de la mer sont contre. Et les députés français de tous bords pétitionnent contre cette "honte pour l'Europe".

Voilà une méthode de drague - pélagique, celle-là - qui mobilise beaucoup de monde contre elle. À commencer par les plus célèbres restaurateurs tels Yannick Alléno, Olivier Roellinger ou Hélène Darroze, qui ne veulent pas de ce poisson électrocuté, amoché, massacré comme leur habitat. Au point que même des grandes surfaces, telle Intermarché, appellent au boycott. Tiens, s'ils le pouvaient, je suis sûr qu'en eau profonde les poissons brûlés eux aussi en pleureraient.

Il s'agit d'une méthode de pêche plus expéditive que toutes les autres, ce qui déjà n'est pas rien. Cette arme de destruction massive consiste à infliger des décharges électriques sur tout ce qui se trouve au fond de la mer. Les cabillauds sont sur le dos ; les calamars en corbillard ; les soles, comme les requins ou les alevins, sont sur les reins.

Une technologie ravageuse

À lire aussi
Un élevage de lapin (illustration) animaux
VIDÉO - Deux-Sèvres : L214 dévoile "l'enfer" des élevages de lapin

Aussi cette technologie barbare est-elle interdite dans le monde entier, même en Chine, comme la pêche au poison ou à la dynamite. Sauf que la commission de Bruxelles, sous l'influence des lobbys (cette fois hollandais) a, en 2006, donné l'autorisation à chaque pays de convertir 5% de sa flotte à la pêche électrique.

Une autorisation délivrée sous prétexte d'économie de fuel, alors même que les scientifiques, a-t-on appris récemment, n'avaient pas donné leur aval. Ils avaient même déconseillé fortement cette technologie ravageuse.

Or la Commission n'a tenu aucun compte de leur avis. Pire encore, les Hollandais ont multiplié leurs bateaux taseurs et démultiplié leur puissance électrique si dévastatrice qu'ils transforment les fonds marins en cimetières. Du coup, l'ONG Bloom a porté plainte contre la Hollande.

Les écologistes, tels le député européen Yannik Jadot ou l'Insoumis Younous Ormajee, font un foin d'enfer afin que les poissons, comme les artisans pêcheurs, ne crèvent pas la gueule ouverte.

Les écologistes voudraient obtenir le report du vote prévu mardi 16 janvier afin de mieux informer le Parlement européen, et d'interroger publiquement la Commission européenne pour savoir pourquoi ils n'avaient toujours pas pris en compte les observations et mises en garde des scientifiques, qui prévoient la fin des poissons en 2050 si l'on autorise cette prédation.

Pour passer à la question cette Commission si influencée par les lobbys, je ne leur recommanderais pas l'électricité comme pour les poissons. Mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Environnement Pêche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791830588
Nicolas Domenach pousse un coup de gueule contre la pêche électrique
Nicolas Domenach pousse un coup de gueule contre la pêche électrique
BILLET - Le Parlement européen doit décider cette semaine du maintien, voire de l'extension d'une méthode de pêche particulièrement contestée : la pêche électrique. Nicolas Domenach estime qu'il faut carrément l'interdire.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/nicolas-domenach-pousse-un-coup-de-gueule-contre-la-peche-electrique-7791830588
2018-01-15 11:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SrQ_CJXXC3bJTBOP3zJf4w/330v220-2/online/image/2015/0821/7779463869_nicolas-domenach.jpg