1 min de lecture Notre-Dame-des-Landes

NDDL : "On sera plus sereins car on aura des projets d'avenir", dit un agriculteur

INVITÉ RTL - Sylvain Fresnault, agriculteur historique de la ZAD, se réjouit de l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, où il a continué à cultiver ses terres malgré les pressions de l'État.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
NDDL : "On sera plus sereins car on aura des projets d'avenir", dit un agriculteur Crédit Image : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Le projet d'un aéoroport à Notre-Dames-des-Landes a définitivement été abandonné par le gouvernement ce mercredi 17 janvier. "Pour nous c'est une bonne nouvelle. On s'est battu depuis 40 ans contre ce projet, en disant que l'on veut garder nos terres agricoles et aujourd'hui, le Premier ministre dit que l'on va pouvoir les garder, donc on ne peut être que content", se félicite Sylvain Fresnault, l'un des cinq agriculteurs historiques qui ont toujours refusé l'expropriation.

Cette victoire pour les opposants arrive après des années de pression de la part du gouvernement, qui a tenté à de multiples reprises de faire partir les agriculteurs. Sylvain Fresnault cite "des procédures d'expropriation, d'expulsion" et explique "on avait une somme (d'argent, ndlr) devant nous, mais on n'en voulait pas. On n'est pas à vendre". Cette décision met fin à une âpre bataille judiciaire engagée entre l'État et les agriculteurs historiques de la ZAD.

Malgré une situation tendue, les agriculteurs ont continué à exercer. "On a toujours continué à cultiver nos terres, à élever des vaches, à les traire tous les matins (...) On a toujours résisté et on veut continuer à exploiter notre exploitation". 

À lire aussi
Le projet de NDDL abandonné Notre-Dame-des-Landes
NDDL : premières régularisations de projets d'occupants de la ZAD

Désormais, "on sera plus sereins parce qu'on aura des projets d'avenir", se réjouit Sylvain Fresnault qui explique que son fils qui ne pouvait pas s'installer sur l'exploitation familiale jusqu'à aujourd'hui va désormais pouvoir le faire. "On va pouvoir faire des évolutions sur la ferme, passer à un système plus autonome, moins énergivore... Un tas de choses". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Notre-Dame-des-Landes Société Loire-Atlantique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791880392
NDDL : "On sera plus sereins car on aura des projets d'avenir", dit un agriculteur
NDDL : "On sera plus sereins car on aura des projets d'avenir", dit un agriculteur
INVITÉ RTL - Sylvain Fresnault, agriculteur historique de la ZAD, se réjouit de l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, où il a continué à cultiver ses terres malgré les pressions de l'État.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/nddl-on-sera-plus-sereins-car-on-aura-des-projets-d-avenir-dit-un-agriculteur-7791880392
2018-01-18 00:22:18
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EeUz0TaWrlVmHWiBRZFocQ/330v220-2/online/image/2016/1008/7785182089_une-nouvelle-manifestation-a-eu-lieu-a-notre-dame-des-landes-contre-le-projet-d-aeroport.jpg