3 min de lecture People

Mort de Michou : la presse rend hommage au prince bleu de Montmartre

La presse dit au revoir à Michou en ce dernier lundi du mois de janvier 2020. Le célèbre directeur de cabaret est décédé dimanche 26 janvier, à l'âge de 88 ans.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Mort de Michou : la presse rend hommage au prince bleu de Montmartre Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Sarah Belien

C'est sans doute l'une des dernières photos de l'homme en bleu. Le cliché Michou est pris lundi dernier, chez lui, au coté de Brigitte Macron. Michou semble très amaigri mais il est comme à son habitude, tout de bleu vêtu, le pull, le pantalon et bien sur les lunettes. Michou trinque, tout sourire, dans des verres bleus forcément, avec la Première dame qui elle aussi semble avoir joué le jeu. 

Sur le cliché publié par La Dépêche du Midi, Brigitte Macron porte pour l'occasion un pantalon en cuir bleu. De quoi ont-ils parlé ? D'Amiens sans doute. C'est là que Michou était né le 18 juin 1931. Il était d'ailleurs affectueusement jaloux de la notoriété du couple présidentiel, picard lui aussi, c'est ce qu'écrit ce matin Le Courrier picard

Le journal explique que l'homme en bleu avait pris l'habitude de dire : avant Macron le plus célèbre picard c'était moi. Il ajoutait, toujours en riant, "mais j'ai de l'espoir, sa femme est blonde, comme moi. S'il veut changer..." Même malade, poursuit le journal, il continuait de plaisanter. 

L'été dernier Michou expliquait ainsi : "On m'a mis un pack sur la poitrine, pour les médicaments, eh bien j'y verse directement le champagne." Car le champagne, c’était son péché mignon, jusqu'à il y encore peu, écrit Libération, il en sifflait deux bouteilles par jour. Et si par mégarde on lui disait que cela faisait peut-être un peu beaucoup, Michou avait une réponse toute prête écrit le journal : "L'eau c'est pour me laver les fesses".

Michou, un distributeur de bonheur

À lire aussi
Jackie Chan (illustration) Chine
Coronavirus : Jackie Chan veut offrir 132.000 euros au découvreur du vaccin

Michou c'etait ça écrit Pierre Carrey, "un personnage familier, léger innocent, rassembleur, rieur, le portier des nuits sans dangers, l'entremetteur d'un monde bienveillant et inclusif avant l'heure". Quand il monte  à Paris, il a alors à peine 17 ans, son rêve, poursuit Libération, c'était de devenir "cancaneuse" pour le Moulin Rouge

Un comble pour sa grand-mère qui voulait qu'il soit contrôleur à la SNCF. Mais elle l'a toujours soutenu. Ce qui compte mon petit, lui disait-elle, c'est que tu sois heureux. Et Michou, note le Courrier picard, a été heureux c'est sûr. Il a même passé son temps à "distribuer du bonheur", écrit le journal.

Sa grand-mère, la femme de sa vie

Élise Warnier, cette grand-mère aimante qui l'a élevée, la femme de sa vie, disait-il, n'est venue le voir qu'une fois dans son cabaret de la rue des Martyrs. Elle est morte un an seulement après l'ouverture mais depuis il s’était fait une promesse : accueillir régulièrement et gratuitement au cabaret des personnes âgées pour leur donner un peu de chaleur.

Chaque mois, depuis 60 ans, des pensionnaires de maisons de retraites venaient rue des Martyrs. "J'adore les petites vieilles," confiait-il au journal Le Parisien lors de ses 80 ans. "D'ailleurs moi aussi, ajoutait-il,  j'en suis une maintenant."

Il accueillait ses invités chaque soir

Jusqu'au bout, écrit Le Figaro, il a gardé le même rituel. Sur les coups de 18h, il descendait, pommadé, blondi et empanaché de bleu chez Danielle. La taulière du petit café de Montmartre lui servait une coupe et puis Michou venait saluer ceux qui patientaient devant le 60, de la rue des Martyrs.

Chaque soir en personne il venait accueillir ses invités, une règle à laquelle il ne dérogeait jamais. Jusqu’à une date récente, poursuit Le Figaro, on raconte même qu'il décrochait son téléphone pour appeler au hasard un client de la veille, et s'assurer qu'il avait passé une agréable soirée.

Histoire qui se conjugue désormais au passé parce que, rappelle le journal, le cabaret ne sera plus. Car Michou souhaitait, il l'avait confié sur RTL, que son cabaret disparaisse avec lui. "Je veux que mon cercueil y soit exposé, un cercueil bleu bien entendu, que tous mes amis portent une veste bleue et que l'on mette une flopée de ballons bleus en guise de décoration ainsi que que moult fleurs, bleues bien sûr, des hortensias de préférence", relate Le Figaro.

"Je souhaite aussi, confiait-il, que le champagne coule à flots pour mes amis. Ce sera ma dernière tournée". Toujours selon ses dernières volontés, son corps, poursuit le journal, devrait être conduit en l’église Saint-Jean à Montmartre. Une messe y sera célébrée mais sans communion. "Pas question que mes copains tirent la langue devant ma dépouille", avait dit Michou.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Paris Hommage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants