2 min de lecture Féminisme

Mort de Gisèle Halimi : "Les mentalités n'ont pas progressé" sur le viol, affirme Anne Tonglet

INVITÉE RTL - Anne Tonglet, l'une des deux jeunes femmes victimes d'un viol collectif, a été défendue par Gisèle Halimi. Une affaire qui a contribué à l’adoption d’une nouvelle loi en 1980 redéfinissant le viol et l’attentat à la pudeur.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Mort de Gisèle Halimi : "Les mentalités n'ont pas progressé" sur le viol, affirme Anne Tonglet Crédit Image : GERARD FOUET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud édité par Venantia Petillault

La célèbre avocate, Gisèle Halimi, qui a défendu des militants FLN pendant la guerre d’Algérie et s’est battue pour la libéralisation de l’avortement et la criminalisation du viol, est morte à l’âge de 93 ans ce mardi 28 juillet. Gisèle Halimi a également été l’une des avocates d’Anne Tonglet et Araceli Castellano, deux jeunes femmes victimes d’un viol collectif. Anne Tonglet exprime son émotion au micro de RTL face à la disparition de l'avocate.

"Je me souviens de tous ses combats, c'est marqué à jamais dans les cellules de tout mon corps. Évidemment, cette disparition me touche très fort parce que Gisèle Halimi a été présente non pas qu'en 78 mais pendant quatre ans qu'il a fallu attendre, jour après jour, dans une angoisse infernale et mortelle car nous avons dû faire face à des envies de suicide tellement nous étions écrabouillées et démolies par ces viols collectifs", déclare Anne Tonguet au micro de RTL.

Les hommes n'ont pas changé et le patriarcat est toujours en place."

Anne Tonglet.
Partager la citation

Gisèle Halimi a fait office d’exemple pour Anne Tonglet : "Avec nous, elle a été d'une tendresse inouïe, d'une amitié exemplaire et d'un soutien indéfectible tout au long des quatre années et encore après. C'est une femme intelligente et très compétente, je la suivrai toujours. Je vais témoigner pour elle, pour les femmes dans le monde entier", assure-t-elle. 

"Dans un sens, quand je constate et qu'on entend ce qu'il se passe encore dans le monde entier : les viols, les harcèlements, les violences sexistes sur les réseaux sociaux, c'est une régression épouvantable. Comment peut-on en arriver là ? C'est une horreur. Nous vivons dans un monde horrible qui s'exacerbe de plus en plus. Je suis depuis 45 ans engagée dans les mouvements des femmes et des lesbiennes et je continue à plaider la cause des femmes. La violence et l'horreur c'est que cela n'a pas tellement changé. Les mentalités n'ont pas progressé, les hommes n'ont pas changé et le patriarcat est toujours en place. En tant que femme, nous ne trouvons pas qu'il y a une évolution", constate Anne Tonglet. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Féminisme Mort Avocat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants