3 min de lecture

Migrants : après l'émotion, l'indifférence des dirigeants

REPLAY - Deux mois après la publication de la photo du petit Aylan, le sursaut promis par les dirigeants européens n'a pas eu lieu.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot iTunes RSS
>
Migrants : après l'émotion, l'indifférence des dirigeants Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

C'était il y a pile deux mois : la photo du corps d'Aylan échouée sur une plage turque saisissait l'opinion. Une image, une seule allait avoir le pouvoir magique d'aplanir les discordes et d'abolir les hésitations d'une Europe tétanisée par l'afflux de milliers de migrants... Et puis comme l'écrit Didier Péron dans Libération ce matin, tout le monde est passé à autre chose. Le sursaut promis par les dirigeants européens n'a pas eu lieu...


C'est dans une indifférence quasi générale que 435 réfugiés ont perdu la vie au mois d'octobre en tentant la traversée entre la Turquie et la Grèce dans une mer Égée devenue glacée et déchaînée avec l'automne. Parmi eux, 108 enfants. Chaque jour 2 Aylan titre le quotidien qui liste sur quatre pages ces 108 enfants, le lieu, la date de leur naufrage et leur prénom quand ils en ont un.


Il y a aussi ces photos terribles, prises sur les plages de Lesbos lundi dernier. Des images qui paraît-il défilent à une cadence frénétique depuis quelques jours dans les agences de presse. Comme si les photographes ne s'interdisaient plus de cadrer et de shooter ces corps d'enfants. Le magazine de photographie Polka revient aussi dans son numéro de décembre sur ce débat avec le philosophe et écrivain Benoit Peeters qui évoque la force de ces photos. Une image d'horreur horrifie, 100 millions ennuient dit-il. Il aurait pu aussi bien dire 108…

Des promesses électorales

Place au “fact-checking”, à la vérification des faits au lendemain de l'interview de Nicolas Sarkozy sur RTL . L'ancien président de la République semble avoir été frappé par une crise d'amnésie sur les cinq ans qu'il a passés à l'Elysée, écrit Le Monde.fr sur sa page qui propose de cliquer sur les promesses non tenues (droit à la retraite à 60 ans, création d'un contrat de travail unique, instauration des allocations familiales dès le premier enfant…). Comme aurait dit son prédécesseur, les promesses n'engagent que ceux qui y croient.



Peut-être aurez vous envie de croire dans celle de Valérie Pécresse candidate Les Républicains pour les régionales en Île-de-France. Elle dévoile dans les pages Seine-et-Marne du Parisien une mesure choc : le dépistage du cannabis dans les 470 lycées franciliens. Les établissements qui l'accepteront pourront faire des tests salivaires sur tous les élèves. Ceux qui refusent de s'y soumettre seront considérés automatiquement comme positif. Les lycées qui présentent un nombre anormalement élevé de test positifs auront droit à la vidéoprotection et aux patrouilles de police.

Journée de lutte contre le harcèlement scolaire

L'instauration de la journée de lutte contre le harcèlement scolaire a été annoncée la semaine dernière par le gouvernement. Le Figaro se penche sur le harcèlement scolaire des premiers de la classe. Ceux qui se font traiter d'intellos, têtards à lunettes, fayots,  ceux qui disent “chuuut” quand les autres font du bruit en cours. Une jeune femme se souvient qu'elle avait fini par faire exprès d'ajouter des fautes dans ses dictées pour ne pas toujours avoir de bonnes notes.


Le Parisien nous apprend ce matin que c'est aussi la journée des parents au bureau. Comme toute bonne idée, elle nous vient des États-Unis, où "le bring in your parent’s day" (la journée amenez vos parents), cartonne depuis plusieurs années. Cette journée a pour but de faire comprendre aux seniors le travail de leurs enfants. Les débuts sont timides, seules deux entreprises en France vont s'y prêter aujourd’hui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780380543
Migrants : après l'émotion, l'indifférence des dirigeants
Migrants : après l'émotion, l'indifférence des dirigeants
REPLAY - Deux mois après la publication de la photo du petit Aylan, le sursaut promis par les dirigeants européens n'a pas eu lieu.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/migrants-apres-l-emotion-l-indifference-des-dirigeants-7780380543
2015-11-05 11:15:00