1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Migrants à Calais : "J'ai pas peur des menaces", assure le prêtre en grève de la faim
1 min de lecture

Migrants à Calais : "J'ai pas peur des menaces", assure le prêtre en grève de la faim

INVITÉ RTL - Le père Philippe Demeestère, en grève de la faim depuis le 11 octobre, poursuit son combat malgré les menaces de l'extrême droite qui le traitent de "collabo".

Le père Philippe (à gauche) poursuit sa grève de la faim pour protester contre la condition exilés à Calais
Le père Philippe (à gauche) poursuit sa grève de la faim pour protester contre la condition exilés à Calais
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Julien Sellier - édité par Nicolas Barreiro

En grève de la faim depuis deux semaines dans une église de Calais, le père Philippe Demeestère dénonce le sort et les conditions de vie réservés aux migrants sur ce littoral des Hauts-de-France. Accompagné dans sa lutte par deux militants, il assure au micro de RTL qu'il va très bien, "je dirai toujours, même 15 secondes avant ma mort, que je vais très bien".


Même si son église est ciblée par une campagne d'affichage de militants d'extrême droite, avec des tracts d'une grande violence le traitant de "collabo", le père Demeestère ne perd pas courage pour autant. "J'ai pas peur des menaces, j'ai toujours vécu dans des milieux où il faut être sur ses gardes", affirme-t-il. "Les gens qui ont fait ça ne doivent pas trop savoir ce qu'ils disent ni ce qu'ils font. Pour moi c'est plutôt bon signe, ça veut dire que notre action remue", relève le prêtre jésuite.

Il est aujourd'hui prêt à continuer sa grève de la faim jusqu'au mardi 2 novembre, une date significative selon lui. "Le 1er novembre commence la trêve hivernale donc le 2 novembre je verrai si éventuellement il y a eu deux jours sans éviction et puis je tiens au 2 novembre parce que dans l'Église catholique c'est le jour où l'on célèbre la mémoire des défunts. Ce sera l'occasion de faire valoir la mémoire des ces plus de 300 personnes qui sont mortes depuis le début du siècle en tentant de traverser la frontière".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/