1 min de lecture Météo

Météo : une mère de famille tuée par la chute d'un arbre dans les Alpes-Maritimes

Selon France 3 Côte d'Azur, une quadragénaire est décédée à la suite d'une chute d'arbre provoquée par un vent violent.

>
La capitaine Béguin, de la gendarmerie de Grasse : "À quelques secondes près, cette femme échappait à la chute de l'arbre" Crédit Image : PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date :
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et AFP

Le drame a eu lieu peu après 7h30, ce vendredi 13 janvier. Une chute d'arbre, provoquée par un vent violent, a entraîné la mort d'une Niçoise de 43 ans, sur la commune de Saint-Jeannet, dans les Alpes-Maritimes. Selon France 3 Côte d'Azur, qui rapporte cette information, la quadragénaire était mère de deux enfants.

"Quand il y a du vent, il y a un risque de chute d'arbres. Elle était avec ses enfants et le cyprès lui est tombé dessus. Elle est décédée sous les yeux de ses enfants. Le mari a essayé d'intervenir tout de suite en découpant l'arbre mais c'était trop tard", a précisé la gendarmerie qui ne déplorait pas vendredi matin d'autres accidents dans le département à la suite de cet épisode venteux, "violent mais assez bref".  Au total, une dizaine de pompiers ont été mobilisés sur les lieux de l'accident.

Le département des Alpes-Maritimes avait été placé en vigilance jaune aux vents violents, contrairement à la moitié nord du pays, qui avait été colorée de orange par Météo France, jeudi 12 janvier. France 3 Côte d'Azur a comptabilisé 26 interventions de sapeurs-pompiers sur des événements liés aux intempéries entre 6h et 8h le 13 janvier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Alpes-Maritimes Intempéries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants