3 min de lecture Artisanat

Marseille : immersion dans l'une des dernières savonneries de la ville

REPORTAGE - RTL est partie à la rencontre de l'une des dernières savonneries de Marseille : La Savonnerie du Midi. Elle a vu le jour en 1894.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Marseille : immersion dans l'une des dernières savonneries de la ville Crédit Image : Etienne Baudu | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Etienne Baudu édité par Emmanuelle Brisson

Direction Marseille. Au cœur des quartiers Nord où se trouve l'une des dernières véritables savonneries de Marseille, la Savonnerie du Midi. Elle a obtenu récemment le label Entreprise du patrimoine vivant qui met en valeur des savoir-faire exceptionnels et leur transmission. On va voir aussi que la crise sanitaire n'a pas été forcément un handicap, au contraire. Le savon de Marseille revient à la mode depuis quelques années déjà et encore plus actuellement.
 
Dans cette usine plus que centenaire, une vieille dame née en 1894 a failli disparaitre comme bon nombre de savonneries à Marseille. Il en existait au début du XXème siècle 129, il n'en reste plus que 3 aujourd'hui. Heureusement en 2013 la savonnerie du Midi est reprise par la famille Fiévet. C'est Guillaume le fils qui nous reçoit dans cette usine rénovée mais qui n'a quasiment pas changé depuis les années 1950. C'était un pari à l'époque mais l'essai a été transformé, le chiffre d'affaires a presque triplé et de 17 salariés, l'entreprise est passée à 44. 

Guillaume Fiévet explique que le savon de Marseille traditionnel connait un véritable renouveau, les consommateurs recherchent aujourd'hui l'authenticité.

Le savon est reconditionné en cubes Crédits : Etienne Baudu |
5 >
Le savon est reconditionné en cubes Crédits : Etienne Baudu |
Configuration du savon dans la salle de la savonnerie Crédits : Etienne Baudu |
La Savonnerie du Midi, Marseille Crédits : Etienne Baudu |
Entrée de la Savonnerie du Midi, Marseille Crédits : Etienne Baudu |
L'un des bâtiments de la Savonnerie du Midi, Marseille Crédits : Etienne Baudu |
1/1

Le savon de Marseille doit respecter trois critères

"Pour nous, le savon de Marseille traditionnel doit respecter 3 critères : un premier critère, c’est le critère géographique. Le deuxième critère c’est le procédé de fabrication. Et le troisième critère se sont les ingrédients, des huiles végétales et de la soude, sans parfum, sans colorant et c’est ce qui donne son côté extra-pur. 

Pour nous, le savon de Marseille est soit vert soit beige, le savon vert est fabriqué à partir d’huile d’olive et le savon beige à partir d’huile de palme issue de plantation responsable."
Et le savon beige est plutôt utilisé pour l'entretien de la maison, le vert pour l'hygiène corporelle. Et donc si vous voyez un savon de Marseille jaune, rose ou violet, ce n'est pas un véritable savon de Marseille.

À lire aussi
disparition
Marseille : Rolande, 82 ans, est introuvable depuis plus de trois semaines

 
On n’est pas loin de la potion magique, car il y a un véritable secret de fabrication transmis de maître savonnier en maitre savonnier. Et Franck Chauvet, 34 ans d'expérience, s'en souvient encore. "La transmission n’a pas été facile car c’était un peu des cachotiers. Il fallait observer, être attentif, et deviner les choses, choses que j’ai transmis, moi, sans cachoteries."

>
Une étape de fabrication du savon de Marseille Crédit Média : Etienne Baudu | Date :

5 étapes de fabrication

Alors comme le lait sur le feu, Franck veille avec Wilfrid son apprenti sur la salle des chaudrons, tout comme une statue de la Bonne Mère qui trône dans un coin de la salle. 5 immenses chaudrons dans lesquels bouillonne un liquide visqueux, verdâtre et à l'odeur entêtante. 5 étapes de fabrication, l'empattage, le relargage, la cuisson, le lavage et la liquidation. Chaque étape dure plus ou moins une journée, c'est le coup d'œil du maitre savonnier qui est le juge. Mais, nous explique Wilfrid, il faut aussi avoir du goût.

"On trempe un retable dans le savon pour récupérer de la matière, ensuite on la laisse sécher sur le bout du doigt, qu’on vient ensuite poser sur le bout de la langue et goûter le mélange pour voir s’il n’y a pas trop de sel."
 
Alors une fois séché sous forme de granules, le savon est reconditionné sur les lignes de fabrication en savonnette, en cubes, les fameux cubes de 300 ou 500 grammes tamponnés aux armes de la savonnerie, une corvette en l'occurrence, le navire à voile. Autre produit devenu phare, les copeaux de savon pour faire soi-même sa lessive.

>
La salle des chaudrons et son chaudron fumant Crédit Média : Etienne Baudu | Date :

Une remise en valeur du fabriquer local

La crise sanitaire n'a pas été forcément une mauvaise période pour la savonnerie, même si évidemment les marchés à l'export ont souffert l'an passé comme vers l'Asie par exemple et même si l'absence de touristes a été un réel frein. Mais c'est vrai selon Guillaume Fiévet les ventes du savon ont été au final boostées par les recommandations gouvernementales

"Effectivement, les recommandations gouvernementales de se laver plusieurs fois les mains dans la journée ont mis en avant ce besoin d’hygiène et cette reconnaissance sur les vertus du savon de Marseille." Et puis le véritable savon de Marseille est en réalité en parfaite adéquation avec l'air du temps. "Il y a une remise en valeur du fabriquer local, beaucoup plus que le made in France. C’est vraiment le fabriquer local. La crise sanitaire à contribuer à mettre en valeur cette nécessité."

Voilà et on peut également visiter un intéressant musée pour découvrir l'histoire du savon de Marseille. Enfin malheureusement pas pour l'instant car là aussi il faudra attendre la fin de la crise sanitaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Artisanat Marseille
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants