1 min de lecture Gérald Darmanin

Marches des libertés : Darmanin "condamne des violences inacceptables" contre la police

Samedi, le ministre de l’Intérieur a rapporté qu'une centaine de policiers et gendarmes ont été blessés pendant les manifestations contre le texte "Sécurité globale".

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur France 2, le 26 novembre 2020.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur France 2, le 26 novembre 2020. Crédit : THOMAS COEX / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Alors qu’une forte mobilisation contre le texte "Sécurité globale" a réuni des milliers de manifestants dans toute la France, samedi 28 novembre, le ministre de l’Intérieur a condamné sur Twitter "les violences inacceptables contre les forces de l'ordre". 

Gérald Darmanin a rapporté "une centaine de policiers et gendarmes blessés" au cours de ces rassemblements. "98 blessés parmi les policiers et les gendarmes", a-t-il dit après un premier bilan rapporté de 37 blessés. "Je leur apporte tout mon soutien. Les auteurs de ces violences doivent être poursuivis", a ajouté le ministre. 

Un peu plus tôt dans la journée, M. Darmanin avait indiqué avoir eu "de longues conversations avec la plupart des policiers blessés". "Je voulais m'enquérir de leur santé et les assurer de mon soutien", a-t-il précisé.

À Paris, Un précédent bilan du ministère de l'Intérieur faisait état de 62 blessés parmi les forces de l'ordre (39 en province et 23 à Paris). D’après plusieurs vidéos diffusées en ligne sur les réseaux sociaux, des policiers ont été violemment frappés. Au total, 81 personnes ont été interpellées lors de ces manifestations, selon le ministère de l'Intérieur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gérald Darmanin Ministre de l'Intérieur Manifestations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants