1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Manchester : le divertissement, une nouvelle fois la cible des terroristes
2 min de lecture

Manchester : le divertissement, une nouvelle fois la cible des terroristes

ÉCLAIRAGE - Manchester a été la cible d'un attentat à la fin d'un concert d'Ariana Grande. Un lieu qui traduit une nouvelle fois la stratégie de Daesh, qui vise de plus en plus souvent les lieux de fête.

Une personne avant le concert d'Ariana Grande à Manchester, le 22 mai 2017
Une personne avant le concert d'Ariana Grande à Manchester, le 22 mai 2017
Crédit : Paul ELLIS / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

L'Europe est une nouvelle fois la cible des terroristes. Deux mois après l'attentat perpétré à Londres devant le Parlement britannique, le Royaume-Uni a une nouvelle fois été la cible d'une attaque lundi 22 mai. À Manchester, une bombe a explosé faisant au moins 22 morts et plus d'une soixantaine de blessés. Le plus lourd bilan sur le sol britannique depuis 2005 et les attaques simultanées dans différents transports londoniens qui avaient fait 56 morts au total.

Mais cet attentat, mené à la Manchester Arena à la toute fin du concert d'Ariana Grande, rappelle tristement que le divertissement n'est pas épargné par les terroristes. Après le Bataclan et le Stade de France le 13 novembre 2015, le club gay du Pulse à Orlando le 12 juin 2016 ou encore le club Reina à Istanbul le 1er janvier 2017, c'est un nouveau lieu culturel et de divertissement qui a été attaqué.

Une des cibles privilégiées de Daesh

Si les lieux de divertissement sont ciblés par Daesh, c'est en partie pour ce qu'ils représentent : la musique rock au Bataclan ou encore la communauté LGBT à Orlando. À Manchester, le symbole est dans la même lignée avec la culture occidentale.

En janvier dernier, l'islamologue Mathieu Guidère expliquait alors dans les colonnes du Figaro : "Notre regard occidental nous dit que cela vient surtout des valeurs de ces lieux. Quand on regarde la propagande de l'État islamique, pour le terrorisme de masse, il y a une liste de cibles prioritaires, à la tête desquelles les écoles, les universités, les lycées, puis les stades, les lieux sportifs, et ensuite les lieux de divertissement. C'est d'abord stratégique : l'État Islamique vise des endroits où il y a une foule, confinée dans un espace restreint dont on ne peut pas sortir facilement".

Daesh vise une foule confinée dans un espace restreint dont on ne peut pas sortir facilement

Mathieu Guidère
À lire aussi

À noter que l'âge des personnes présentes à ce concert ne semblent pas être une source de motivation des terroristes. Selon le communiqué diffusé par l'agence de propagande Amaq, qui a revendiqué l'attentat, les victimes sont présentées comme des "croisées", sans jamais que leur âge ne soit évoqué.

Si ces attaques sont de plus en plus récurrentes, elles ne sont pas récentes. Ainsi en octobre 2002, 202 personnes avaient trouvé la mort dans une double attaque à Bali devant une discothèque et un restaurant de l'île, très prisée des touristes. Un attentat qui avait finalement été attribué à Jamaah Islamiyah, un réseau islamiste d'Asie du Sud-Est proche d'Al-Qaïda. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/