2 min de lecture Côtes d'Armor

Maltraitance animale : L214 épingle un élevage de poules dans une nouvelle vidéo choc

VIDÉO - L'association qui défend la cause animale promet la diffusion d'autres vidéos alors que les députés examinent le projet de loi sur l'alimentation.

L'association L214 dénonce les mauvaises conditions de vie de poules pondeuses dans un élevage de la Somme.
L'association L214 dénonce les mauvaises conditions de vie de poules pondeuses dans un élevage de la Somme. Crédit : Capture d'écran / YouTube
103787476925100813301
Félix Roudaut

Des poules mortes abandonnées à leur triste sort à même le sol. D'autres, déplumées et blessées, agonisent dans d’innombrables cages empilées dans un long couloir sans lumière. Dans une nouvelle vidéo choc publiée lundi 14 mai, l'association L214 dévoile au grand jour les conditions de vie des 460.000 volatiles entassés dans un élevage en batterie de poules pondeuses situé dans la Somme.

Malgré les images, l'exploitant ne se démonte pas. Il assure à nos confrères de Libération que son élevage "répond aux normes du bien-être animal". Il en veut pour preuve les cinq audits qui n'auraient rien reproché à son établissement qui fait partie des 370 fournisseurs de la marque française Matines. Et ce n'est pas la première fois qu'un partenaire du numéro un des œufs en coquille est épinglé par l'association de défense des animaux.

>

Depuis 2016, L214 a mis en lumière les conditions de vie désastreuses de poules pondeuses au sein de deux autres fournisseurs de Matines, l'un situé dans les Côtes-d'Armor, l'autre dans l'Ain. Des vidéos qui avaient conduit le groupe Avril et sa filiale Matines à rappeler leurs "engagements en faveur du bien-être des animaux", rappelle Libération.

À lire aussi
Une patrouille de gendarmerie (illustration) Côtes d'Armor
Côtes-d'Armor : une femme sauvée par ses voisins après avoir sauté d'une fenêtre

Face à ce nouveau scandale, l'entreprise se répète : "Nous avons engagé en 2017 une procédure spécifique, incluant des critères sur le bien être animal, visant à vérifier la tenue de l'ensemble des élevages auxquels nous faisons appel", explique au quotidien David Cassin, directeur de la qualité chez Matines. Et d'assurer que son employeur compte mettre un terme à l'élevage en cages. La date de 2025 est évoquée.

Des déclarations qui ne mettrons pas fin au travail de L214, alors que les députés sont appelés à se prononcer sur l'interdiction, ou non, des élevages de poules en cage dans le cadre de l'examen du projet de loi sur l'alimentation. L'association a d'ores et déjà annoncé la diffusion de deux vidéos similaires au cours de la semaine. Jeudi 17 mai, un film dénonçant les pratiques d'un élevage normand sera présentée par une star de cinéma, annonce Libération.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Côtes d'Armor Animaux Maltraitance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793374452
Maltraitance animale : L214 épingle un élevage de poules dans une nouvelle vidéo choc
Maltraitance animale : L214 épingle un élevage de poules dans une nouvelle vidéo choc
VIDÉO - L'association qui défend la cause animale promet la diffusion d'autres vidéos alors que les députés examinent le projet de loi sur l'alimentation.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/maltraitance-animale-l214-epingle-un-elevage-de-poules-dans-une-nouvelle-video-choc-7793374452
2018-05-14 10:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YUQUB0EPtYJqlZhyLWG8ew/330v220-2/online/image/2018/0514/7793374680_l-association-l214-denonce-les-mauvaises-conditions-de-vie-de-poules-pondeuses-dans-un-elevage-de-la-somme.PNG