1 min de lecture Artisanat

Makoto Ishii, maître chocolatier : "Je suis un ambassadeur de la Bretagne au Japon"

Le directeur général de la Maison Henri Le Roux perpétue le savoir-faire du chocolatier en apportant sa touche personnelle.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
Makoto Ishii, maître chocolatier : "Je suis un ambassadeur de la Bretagne au Japon" Crédit Image : Maison Henri Le Roux | Crédit Média : Armelle Levy | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy et Loïc Farge

Le caramélier Henri Le Roux a fondé cette maison éponyme il y a quarante ans. Depuis onze ans, c'est Makoto Ishii qui a repris le flambeau. Il perpétue le savoir-faire en apportant sa touche personnelle. "Nous fabriquons nos produits avec des crêpes dentelles et du sarrasin. Depuis mon arrivée, j'essaie d'apporter ma culture japonaise", confie-t-il.

Pour Pâques, il présente un œuf au chocolat baptisé "Vagues infinies", ainsi que son dérivé en forme de poisson pour les enfants. Symbole de paix, de tranquillité et de stabilité dans la culture japonaise, le décor des vagues blanches, qui se prolongent à l’infini, est également un clin d'œil à la Bretagne, région maritime et berceau de la Maison Henri Le Roux.

Dans ses vitrines, sont présentés aussi bien des chocolats pralinés au sarrasin, que des chocolats au yuzu (un citron japonais infusé à la menthe fraîche). Les caramels au beurre salé côtoient les caramels au sakura, présentés dans un beau petit panier en osier.

À lire aussi
Antoine Brodin devant son oeuvre Migration artisanat
Antoine, souffleur de verre : "quand on souffle, c'est un mélange de méditation et d'adrénaline"

Les chocolats, c'est un produit plaisir

Makoto Ishii, directeur des chocolats Henri Le Roux
Partager la citation

Né à Kobé, Makoto Ishii a grandi à Tokyo. C'est la gourmandise qui l'a attiré dans l'univers du chocolat français, et surtout breton. "Il faut que les produits soient bons, mais beaux aussi", insiste celui qui vient de l'univers des vêtements féminins. "Les chocolats, c'est un produit plaisir. Ce que je fais, c'est pour faire plaisir aux gens", s'amuse-t-il.

Aujourd'hui, la Maison Henri Le Roux compte cinq boutiques en France : trois à Paris - Saint-Germain-des-Prés, rue des Martyrs et rue Saint-Dominique - et deux en Bretagne (à Quiberon et à Landévant) où tout est fabriqué, et même exporté vers ses trois autres boutiques à Tokyo. "Les Japonais ne connaissent pas forcément les produits bretons. Nous sommes donc un petit peu ambassadeurs de la région Bretagne au Japon, nos produits sont authentiques. Voilà pourquoi il est important de ne pas délocaliser la production", assure Makoto Ishii.

Depuis trois ans, la Maison Henri Le Roux fait partie des quatorze chocolatiers incontournables de France, sélectionnés par le Club des Croqueurs de Chocolat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Artisanat Pâques Made in France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788166295
Makoto Ishii, maître chocolatier : "Je suis un ambassadeur de la Bretagne au Japon"
Makoto Ishii, maître chocolatier : "Je suis un ambassadeur de la Bretagne au Japon"
Le directeur général de la Maison Henri Le Roux perpétue le savoir-faire du chocolatier en apportant sa touche personnelle.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/makoto-ishii-maitre-chocolatier-je-suis-un-ambassadeur-de-la-bretagne-au-japon-7788166295
2017-04-17 11:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3rNWMIo5HPl91E5cJYWRaQ/330v220-2/online/image/2017/0417/7788170328_1.jpg