1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Les seniors sont davantage victimes sur la route", rappelle la Prévention routière
1 min de lecture

"Les seniors sont davantage victimes sur la route", rappelle la Prévention routière

INVITÉE RTL - Alors qu'une jeune femme a été amputée après avoir été percutée par un automobiliste de 92 ans, la directrice de la Prévention routière assure que les seniors sont plus des victimes que des dangers.

Un véhicule de Vinci Autoroutes sur une zone d'accident, le 5 juin 2016
Un véhicule de Vinci Autoroutes sur une zone d'accident, le 5 juin 2016
Crédit : AFP / Pascal Foulon
"Les seniors sont plutôt davantage victimes sur la route", assure la Prévention routière
07:13
Julien Sellier & Eléanor Douet

Faut-il laisser conduire les personnes âgées, sans jamais vérifier qu'elles sont aptes à le faire ? La question se pose après le dramatique accident qui a eu lieu samedi 27 octobre à Paris. Un automobiliste de 92 ans a vraisemblablement fait un malaise au volant, fauchant sept passants. On compte trois blessés graves, dont une jeune fille de 27 qui a eu la jambe arrachée. En colère, le père de la victime réclame des contrôles pour les seniors.

"Ce n'est pas un combat contre les personnes âgées, c'est vérifier l'aptitude des personnes au volant. À partir d'un certain âge, il y a vraiment des contrôles, des visites médicales à faire qui me paraissent être nécessaires et obligatoires", a-t-il expliqué hier sur RTL. 

La directrice de la Prévention routière, qui souligne que ce tragique accident fait la une car l'automobiliste est âgé, assure que ce type de drame arrive tous les jours et nuance le rôle des personnes âgées.

Il ne faut absolument pas stigmatiser les seniors

Anne Laveau, la directrice de la Prévention routière

"Les chiffres sont là, les seniors ne sont pas plus responsables que les autres d'accidents et ils sont plutôt davantage victimes, puisqu'il y a 25% des décès en France qui sont des seniors, alors qu'ils représentent 19% de la population. Et la plupart du temps, ils sont victimes en tant que piétons", souligne Anne Laveau.

À lire aussi

"Il ne faut absolument pas stigmatiser les seniors parce qu'ils savent gérer la baisse de leurs fonctions cognitives et souvent, simplement, tout naturellement ils cessent eux-mêmes de conduire", assure-t-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/