1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Les radars détruits en marge des manifestations des "gilets jaunes" ont-ils été remplacés ?

Les radars détruits en marge des manifestations des "gilets jaunes" ont-ils été remplacés ?

Lors du dernier conseil interministériel à la sécurité routière, Christophe Castaner avait annoncé que l'essentiel des radars détruits seraient opérationnels pour cet été. La promesse est-elle tenue ?

Un radar détruit en Corse en marge d'une mobilisation de "gilets jaunes", en décembre 2018
Un radar détruit en Corse en marge d'une mobilisation de "gilets jaunes", en décembre 2018
Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Où en est-on du remplacement des radars détruits en marge des manifestations des "gilets jaunes" ?
01:56
RTL Matin du 09 août 2019
02:09:08
Sécurité routière : des carcasses de voiture sur les ronds-points pour sensibiliser
01:44
Jean-Pierre Mocky : quel âge avait vraiment le cinéaste ?
01:45
Alain Delon : victime d'un AVC, l'acteur "se repose" en Suisse
01:33
Une femme enceinte perd son enfant à l'issue d'une garde à vue
01:03
Trump met en garde Macron sur l'Iran : "Personne ne parle pour les États-Unis"
01:14
Angers : polémique autour de l'ouverture d'un hypermarché sans caissiers le dimanche
01:23
Où en est-on du remplacement des radars détruits en marge des manifestations des "gilets jaunes" ?
01:57
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Journaliste

Près des trois quarts des radars ont été détruits au plus fort de la crise des "gilets jaunes". Lors du dernier conseil interministériel à la sécurité routière, en juin dernier, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait annoncé que l'essentiel des radars seraient opérationnels pour cet été. Cette promesse est-elle tenue ?

Oui, mais pas partout. Sur les axes principaux, comme les autoroutes et les voies rapides, la majorité d'entre eux sont bien en état de flasher. Mais il faut nuancer : ces cabines ont été beaucoup moins impactées par les dégradations. 

Ailleurs, la situation est plus tendue. Seule une cinquantaine des cabines dégradées aurait déjà été remplacée et 350 sont en cours de démontage selon le site Radarauto. Ce qui signifie que, dans de nombreux départements, la situation reste compliquée. 

Un long remplacement

Dans l'Ain, sur 27 radars, à peine 3 fonctionnent. Idem dans les Landes, le Finistère, ou encore les routes du Nord ou du Pas-de-Calais où une bonne moitié des cabines seraient hors service. 

À lire aussi

Pourquoi le remplacement est-il aussi long ? D'abord, parce qu'à peine réparés et installés, les radars sont encore souvent dégradés, ce qui retardent leurs mises en service. 

Ensuite, les bonnes vieilles cabines détruites sont remplacées par d'autres de nouvelles générations capables de sanctionner plusieurs infractions à la fois. Ils demandent donc davantage de temps d'installation. Plus de cinquante nouveaux radars ont déjà été mis en place. 400 sont prévus sur tout le territoire d'ici la fin de l'année, même si certains sont déjà victimes de vandalismes... 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/