2 min de lecture Société

Les personnes bordéliques seraient plus productives que les autres

VU DANS LA PRESSE - Le désordre serait, à bien des égards, le signe d’une forte productivité. Accusés à tort d’être paresseux, les bordéliques n’ont pas forcément un esprit chaotique, d’après John Haltiwanger d'"Elite Daily".

Une femme au travail (illustration)
Une femme au travail (illustration) Crédit : iStock / Getty Images Plus
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Le désordre serait le signe d’une forte productivité. Accusées à tort d’être paresseuses, les personnes bordéliques n’ont pas forcément un esprit chaotique. D'un point de vue de la productivité, même constat : un espace de travail en désordre n'est pas la même chose qu'un esprit chaotique, d’après John Haltiwanger du site américain Elite Daily.

"Nous vivons dans un monde prévisible régi par des formules. La société essaie constamment de maintenir l'ordre, sous toutes ses facettes, dit-il. Mais ce n'est qu'une simple illusion“, rapporte le Huffington Post. De quoi justifier, votre côté bordélique. Pour affronter les critiques, vous pouvez donc invoquer trois raisons

Premièrement, n'ayez pas peur du statu quo. John Haltiwanger estime qu'être précis et ordonné peut être nécessaire mais, dans tous les cas, les gens devraient apprendre à embrasser le chaos, car tout redevient inexorablement au désordre originel.

Les grands génies aimaient le désordre

Ensuite, trouvez l'inspiration dans votre chaos. Beaucoup de génies étaient connus pour aimer le désordre, Roald Dahl, J.K. Rowling et même le grand génie Albert Einstein. Dans Un peu de désordre (Editions Flammarion, 2008), les auteurs Eric Abrahamson, David H. Freedman affirment que "sur un bureau en désordre, les emplois les plus importants et les plus urgents tendent d'être plus proche et à portée de main, contrairement aux ouvrages secondaires qui sont normalement enfouis au fond ou sur le côté opposé“. Un parfait prétexte au bureau. 

À lire aussi
Messe à l'église Sainte-Eustache à Paris société
Coronavirus : Pâques, Ramadan, Pessah... Comment les fêtes religieuses s'adaptent


Bordélique, signe de courage et spontanéité ?

Enfin, vous êtes courageux et spontané. Les personnes qui vivent dans le désordre “suivent le courant au lieu de nager contre lui", explique Haltiwanger. Plutôt que de s’attarder sur des détails insignifiants, les personnes souffrant de troubles ont généralement une vue d'ensemble. Ils préfèrent investir le temps disponible dans l'exécution de tâches importantes plutôt que de se soucier de choses mineures. "Une vie désordonnée est une vie simple et belle, c'est pourquoi elle peut donner naissance à tant d'esprits brillants et innovants", conclut Haltiwanger.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Psychologie Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants