2 min de lecture Cinéma

"Les Misérables" aux Oscars : ils quittent Montfermeil pour aller à Los Angeles

REPORTAGE - Un groupe d'une trentaine de jeunes, pour la plupart, membres du Football Club Montfermeil, se préparent à aller encourager le réalisateur Ladj Ly aux Oscars, et découvrir une autre culture.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
"Les Misérables" aux Oscars : ils quittent Montfermeil pour aller à Los Angeles Crédit Image : Sophie Aurenche | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Sarah Belien

Un voyage entre Montfermeil et Hollywood. C'est un projet complètement fou du club de foot de Montfermeil et d'autres jeunes de Seine-Saint-Denis : aller à Los Angeles pour soutenir Ladj Ly, le réalisateur du film Les Misérables, dans la quête de son Oscar.

Le film a déjà attiré plus de 2 millions de spectateurs en France et est nommé dans la catégorie "Meilleur film étranger". Et ce mercredi 6 février, une petite trentaine de personnes décollent pour les États-Unis. Elles s'apprêtent à vivre un périple de 10 jours.

Ce groupe de jeunes ont préparé ce voyage entre cours d'éloquence et cours d'anglais. Ils révisent les bases. "Hello, my name is Karim. I'm French, I live in Paris and I'm playing soccer" ("bonjour, je m'appelle Karim. Je suis français, je vais à Paris et je fais du foot"), s'exerce l'un d'eux. L'objectif est de savoir se débrouiller dans toutes les situations.

"Théo, tu es à Los Angeles, tu as perdu le reste du groupe, comment tu nous cherches," interroge la tutrice. L'élève répond, "la phrase d'urgence c'est : did you see the group of thirty French people ?" (Avez-vous vu un groupe de 30 Français ?).

Les jeunes du Football Club Montfermeil s'entraînent à parler anglais lors d'un cours d'éloquence. Crédits : Sophie Aurenche | Date : 06/02/2020
3 >
Les jeunes du Football Club Montfermeil s'entraînent à parler anglais lors d'un cours d'éloquence. Crédits : Sophie Aurenche | Date : 06/02/2020
Les jeunes du Football Club Montfermeil s'entraînent à parler anglais lors d'un cours d'éloquence. Crédits : Sophie Aurenche | Date : 06/02/2020
Les jeunes du Football Club Montfermeil s'entraînent à parler anglais lors d'un cours d'éloquence. Crédits : Sophie Aurenche | Date : 06/02/2020
1/1

On va là-bas pour montrer qu'ici, il y a des talents comme nous

Karim, joueur au Football Club Montfermeil
Partager la citation
À lire aussi
Roman Polanski est poursuivi en diffamation par Charlotte Lewis justice
Roman Polanski poursuivi en justice pour diffamation par Charlotte Lewis

"Moi je suis arrivé dans ce projet par le biais du Football Club Montfermeil. On est une délégation de jeunes talents. On n'est pas là pour être en vacances. On est là-bas pour montrer qu'ici, il y a des talents comme nous. C'est un rêve pour nous," affirme Karim.


Agnès est la coordinatrice du projet et fait faire un cercle à la trentaine de participants, dans le but de s’exercer à se présenter en anglais. "Fermez bien le cercle pour retrouver l'énergie du groupe." Elle est accompagnée par le coach, Ben, un natif américain, pour qui ces jeunes ont fait beaucoup de progrès.

Rencontre une autre culture

Tous ces jeunes vont donc aux États-Unis, mais pas que pour les Oscars, pas seulement parce qu'ils jouent au foot mais aussi pour rencontrer une autre culture, d'autres habitudes. On ne fait pas la bise, c'est "intime" explique Ben, la nourriture n'est pas la même qu'ici, l'autorisation du port d'armes... Les questions sur la différence des cultures fusent.

Un des jeunes pose une question sur la mixité aux États-Unis. "Je voulais savoir, au niveau de la mixité, comme tu peux voir ici dans la salle, il y a plusieurs origines. On peut trouver des arabes comme moi, ou serbes, portugais... est-ce que c'est la même chose aux États-Unis," questionne-t-il. Ben répond en affirmant qu'il y a "beaucoup plus de Latinos".

"On va faire des maraudes, on va aller à la rencontre d'un lycée dans un quartier populaire, faire des rencontres sportives. C'est pas que les paillettes. Il y a un gros projet derrière. Et on est là-bas aussi pour chercher des financements pour d'autres projets pour les générations futures qui auront surement des meilleurs projets que nous," raconte Karim.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Info Reportage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants