1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les milliardaires, irrités par le suivi en ligne de leurs trajets aériens
2 min de lecture

Les milliardaires, irrités par le suivi en ligne de leurs trajets aériens

Des sites permettent de suivre en direct les trajets de milliers d'avions sur une bonne partie du globe.

Les avions présents dans le ciel, dimanche 7 août à 22h00, sur le site ADS-B Exchange
Les avions présents dans le ciel, dimanche 7 août à 22h00, sur le site ADS-B Exchange
Crédit : Capture d'écran du site ADS-B Exchange
AFP & La rédaction numérique de RTL

De nombreux sites en ligne permettent de suivre en direct les déplacements de milliers d'avions à travers le monde. Le site ADS-B Exchange, notamment, propose en source ouverte le suivi de millier d'avions. Et malgré de nombreuses demandes provenant de compagnies de fret aérien russes, de propriétaires d'avions saoudiens ou autres pour arrêter de publier leurs déplacements, rien y fait. 

Le fondateur du site, Dan Streufert, refuse. "Nous n'avons rien supprimé jusqu'à présent. Ce sont des informations publiques. Et je ne veux pas être l'arbitre qui décide qui a raison ou tort", explique Dan Streufert. Si ces données sont public, c'est parce que "la loi américaine exige que les avions se trouvant dans certaines zones soient équipés du système par satellite ADS-B, qui envoie périodiquement la position de l'appareil par radio aux contrôleurs aériens." Ces informations sont récupérées à l'aide de récepteurs et publiées. 

Le site Flightradar24, dispose de 34.000 récepteurs au sol à travers le monde pouvant capter ce genre de signaux. Les données sont ensuite envoyées sur un réseau central et croisées avec les horaires de vol et d'autres renseignements sur les avions.

Traquer l'empreinte carbone des milliardaires

En revanche, il est plus compliqué de déterminer le propriétaire d'un avion. Jack Sweeney, 19 ans, est le créateur du compte Twitter "Celebrity Jets", qui a déniché le jet privé d'Elon Musk après une demande d'information aux archives publiques du gouvernement américain.
Le patron de Tesla lui a proposé 5.000 dollars pour enterrer le compte "ElonJet", suivi par plus de 480.000 abonnés. Ce compte Twitter est dédié au suivi des trajets du milliardaire. 

À lire aussi

Mais le jeune Américain n'est pas de cet avis, "il suscite tellement d'intérêt, je fais quelque chose qui marche. Les gens aiment voir ce que les célébrités font, ça, et le truc autour des émissions". Le "truc autour des émissions" en référence à l'empreinte carbone que ces trajets produisent.

C'est justement ce qui est le plus souvent source d'indignation. En juillet 2022, le compte "Celebrity Jets" a révélé que la star de la téléréalité Kylie Jenner avait pris un jet privé pour un vol de 17 minutes en Californie provoquant un tollé sur les réseaux sociaux. "Ils nous disent à nous, les gens de la classe ouvrière, de culpabiliser pour notre vol annuel lors de vacances bien nécessaires pendant que ces célébrités prennent des jets privés tous les deux jours comme si c'était un Uber", a tweeté une internaute outrée. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/