2 min de lecture Terrorisme

Les infos de 5h - Attentats de 2015 : "J'étais persuadé que j'allais mourir", dit un survivant

TÉMOIGNAGE - Michel Catalano, directeur de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële et ex-otage des frères Kouachi, revient sur le 9 janvier 2015, où sa vie a basculé. Il assure qu'il était "persuadé" qu'il allait mourir.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Attentats de 2015 : "J'étais persuadé que j'allais mourir", dit un survivant Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Prouteau édité par Sarah Ugolini

C'est un témoignage très fort et attendu au procès des attentats de Charlie Hebdo. Les rescapés de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële, en région parisienne, vont s'exprimer ce mercredi 16 septembre. C'est là-bas que les frères Kouachi avaient achevé leur cavale.

Le patron, Michel Catalano, s'y trouvait avec un employé. Il s'est confié à RTL sur le 9 janvier 2015, ce jour où sa vie a basculé. "Ce jour-là jétais en train de discuter avec mon collaborateur, on attendait un forunisseur", explique-t-il. Il ne s'inquiète donc pas quand on sonne à la porte. "Quand je suis allé à la baie vitrée, j'ai vu un lance-roquettes et une kalachnikov", se souvient le patron de l'imprimerie. 

"Je suis allé voir mon collaborateur et je lui ai dit 'Ils sont là, coupe ton portable et cache-toi'", confie Michel Catalano. À cet instant, il est convaincu qu'il ne survivra pas à cette prise d'otages. "Ma seule préoccupation, c'était tout faire pour pas qu'il le trouve, j'étais persuadé que j'allais mourir", assure-t-il. "J'étais menacé par une kalachnikov pointée sur moi", ajoute Michel Catalano. 

Avec l'intervention des gendarmes, il se rappelle qu'il y a eu des échanges de coup de feu". Il a même soigné un des terroristes. Après avoir demandé à sortir à trois reprises de l'imprimerie, l'otage le plus âgé finit par le libérer. S'en suit l'angoisse de l'attente pour voir si son collaborateur survivra. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi
Gérald Darmanin, le 12 juillet 2020, au Mans société
Darmanin demande de reconduire "dans leur pays" les "étrangers" menaçant l'ordre public

Fusillade à Saint-Ouen - Deux jeunes de 17 et 25 ans sont décédés lundi 14 septembre peu avant minuit après une fusillade dans une cité de Saint-Ouen. 12 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Selon la police, l'incident est lié au trafic de stupéfiants.

Laborentins en grève - Colère des petites mains du Covid. Le personnel des laboratoires Biofusion est en grève depuis lundi 15 septembre. Cela concerne l’ensemble des personnels dépendant des laboratoires du Lot et du Tarn-et-Garonne. Dans un contexte de saturation des demandes de tests Covid, le personnel demande des revalorisations salariales. 
 
Réfugiés à Lesbos - L’Allemagne va accueillir plus de 1.500 réfugiés du camp détruit de Moria, en Grèce. Le gouvernement allemand a confirmé mardi 15 septembre que l’Allemagne allait accueillir 1.553 migrants présents actuellement sur des îles grecques, quelques jours après qu’un incendie dans le camp de Moria, sur l’île de Lesbos, a laissé sans abri des milliers d’entre eux.

- VGE toujours hospitalisé en réniamtion pour ne infection de spoumons pas el covid

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Attentat Charlie Hebdo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants