1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les Asiatiques de France estiment être des "tirelires sur pattes" pour les petits délinquants
1 min de lecture

Les Asiatiques de France estiment être des "tirelires sur pattes" pour les petits délinquants

REPLAY / TÉMOIGNAGES - Les associations asiatiques se mobilisent. Elles considèrent être des cibles privilégiées des petits délinquants.

Un restaurant chinois de Paris, en 2004 (illustration)
Un restaurant chinois de Paris, en 2004 (illustration)
Les asiatiques de France estiment être des "tirelires sur pattes" pour les petits délinquants
01:47
Thomas Prouteau
Journaliste

"Je suis sorti de ma voiture, deux personnes sont venues. Elles m'ont pris avec des armes et trois quatre personnes étaient dehors pour surveiller", déplore Jean-Étienne Chi, qui tient un magasin de vêtements à Aubervilliers. Les voleurs lui ont pris le collier en or offert par sa mère et un peu d'argent.

Une situation de plus en plus courante. C'est en tout cas le constat de nombres d'associations asiatiquesL'association des Chinois de France a même lancé une pétition pour dénoncer l'insécurité à laquelle leur communauté fait face. 25.000 personnes l'ont signée, avant qu'elle soit envoyée à Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Anne Hidalgo. "On ne demande pas non plus des milliers de policiers descendant dans la rue faire des rondes. Notre objectif, c'est faire clairement comprendre qu'on ne peut pas agresser une communauté. C'est un délit de faciès", résume un membre de l'association. Jean-Étienne Chi fait le même constat. Il est convaincu que les délinquants ciblent les Asiatiques, une communauté associée au commerce et à l'argent. "Je pense que moi même je ne suis pas visé, mais nous les Asiatiques, on se sent très visés", résume-t-il.

Un repli communautaire aurait lieu en réaction, selon Jackie Troy, du Conseil Représentatif des Associations Asiatiques de France (CRAF). "C'est un risque, ça veut dire que la communauté s'enferme au lieu de s'ouvrir vers les autres communautés", déplore-t-elle. Des entreprises dirigées par des franco-asiatiques n'embauchent en effet que des franco-asiatiques par méfiance.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/