1 min de lecture Assemblée nationale

Législatives : "L'abstention nous a fortement pénalisés", reconnaît Nicolas Bay

INVITÉ RTL - Le secrétaire général du Front national estime toutefois que le parti peut espérer envoyer un nombre significatif de députés à l'Assemblée national à l'issue du second tour des législatives.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Législatives : "L'abstention nous a fortement pénalisés", reconnaît Nicolas Bay Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Le Front national a recueilli 13,9% des voix au premier tour des élections législatives. Avec 500.000 voix en moins par rapport au même scrutin en 2012, c'est un échec pour le parti de Marine Le Pen qui espérait un score plus élevé après être arrivé au second tour de la présidentielle. Cela s'explique par "une logique institutionnelle", selon Nicolas Bay, le secrétaire général du Front national et directeur de la campagne FN aux législatives.

"Les partis qui n'ont pas gagné l'élection présidentielle voient leur score se tasser aux élections législatives", souligne-t-il, citant également la baisse significative des voix en faveur du Parti socialiste et des Républicains. Nicolas Bay reconnaît le reconnaît toutefois, "l'abstention nous a fortement pénalisés, car elle a été très forte (51%, ndlr)".

Ce rejet des urnes a notamment été très fort au sein même des électeurs frontistes puisque 57% d'entre eux ne se sont pas déplacés pour voter. "On sait que quand l'abstention est très forte, c'est souvent l'électorat populaire qui se mobilise le moins. Or, précisément, c'est ce qui constitue le socle du Front national", précise-t-il., ajoutant que les électeurs estimaient que les jeux étaient faits et qu'Emmanuel Macron allait remporter la majorité. 

Nicolas Bay regrette que la proportionnelle ne soit pas appliquée à l'Assemblée nationale et rappelle que 120 candidats Front national sont qualifiés pour le second tour, qui aura lieu le 18 juin prochain. Mais selon les estimations, le parti ne peut espérer qu'entre un et dix députés dans l'hémicycle. "Je crois que la pugnacité de l'opposition ne se mesure pas seulement au nombre de sièges qu'elle occupe au palais Bourbon", estime Nicolas Bay.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Front national Législatives 2017
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants