1 min de lecture Vin

Le vin bleu est-il vraiment naturel ?

Dans "Sciences et Avenirs", des scientifiques émettent des doutes quant au procédé par lequel ce vin obtient sa couleur bleue.

Bouteilles du vin bleu espagnol Vindigo
Bouteilles du vin bleu espagnol Vindigo Crédit : Vindigo de Méditerra Vin
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

S'il attire tous les curieux depuis le début de l'été, le vin bleu commence à susciter des doutes. Dans Sciences et Avenirs, des scientifiques se montrent critiques envers le supposé naturel de sa couleur bleue.

René Le Bail, l'entrepreneur qui importe le Vindigo, assurait auprès de RTL.fr que ce Chardonnay blanc a simplement été macéré dans des peaux de raisins noirs, d'où il tire ses pigments bleus. Mais pour plusieurs chercheurs de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA), cela paraît impossible sans ajouter d'autres produits. D'une part parce que ce procédé très délicat n'a été réalisé qu'en laboratoire. D'autre part parce que cela voudrait dire que le producteur mélange du vin blanc et du vin rouge, ce qui est interdit.

La couleur bleu ne pourrait alors venir que de deux autres méthodes. Soit le producteur y ajoute un colorant bleu, non indiqué sur l'étiquette. Soit son pH est augmenté pour augmenter les pigments bleus, une technique d'acidification assez risquée. Pour être fixé, "il faudrait réaliser l'analyse du vin" juge Véronique Cheynier, présidente de l'INRA.

L'appellation "Méditerranée" abandonnée

La revue scientifique pose une autre question : un vin bleu peut-il être vendu comme étant du vin ? Car les additifs qui agissent sur la couleur du vin sont soumis à un encadrement très strict : seul le caramel ou les colorants rouge et jaune sont acceptés pour bénéficier de cette appellation.

À lire aussi
Des bouteilles de Beaujolais Nouveau 2015 à Tokyo  le 31 octobre vin
Beaujolais nouveau : comment le réchauffement climatique a bonifié le vin

Le Vindigo a également eu un problème avec son appellation initiale. L'étiquette indiquait "Vin bleu de méditerranée". "Il y a eu au départ une erreur d'étiquetage involontaire relative à l'Indication géographique protégée (IGP) Vin de méditerranée, que nous avons retirée. Mais nous vendons du 100% Chardonnay. Jusqu'à preuve du contraire, le Chardonnay est du vin", a répondu un porte-parole de Mediterra Vins, qui commercialise le Vindigo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vin Gastronomie Insolite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants