1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Quand Trump critiquait la France et estimait que "Paris n'est plus Paris"
1 min de lecture

Quand Trump critiquait la France et estimait que "Paris n'est plus Paris"

REPLAY - Depuis plusieurs mois, Donald Trump n'hésite pas à critiquer la France et Paris, qu'il juge trop dangereux.

Donald Trump a annoncé jeudi 1er juin que les États-Unis se retireraient de l'accord de Paris.
Donald Trump a annoncé jeudi 1er juin que les États-Unis se retireraient de l'accord de Paris.
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Le surf de l'info du 13 juillet 2017
02:26
Cyprien Cini

Donald et Melania Trump sont arrivés à Paris ce jeudi 13 juillet au matin, avant d'assister demain au défilé militaire du 14-Juillet sur les Champs-Élysées. Cette visite est censée montrer une image valorisante de la France et de Paris, une vision à laquelle n'adhère pas vraiment le Président américain. Après les attentats de janvier 2015, la chaîne américaine Fox News affirmait que des "no-go zones" existaient dans la capitale, des zones interdites, comparées à l'Afghanistan ou l'Irak par un journaliste. Un mythe qui n'a pas choqué Donald Trump, puisqu'il en a fait un argument de campagne sur MSNBC. "Paris n'est plus ce qu'elle était. Il y a des zones radicalisées où la police refuse d'aller. Elle est pétrifiée", avait-il expliqué. 

Pour le président américain, Paris ressemble à certains quartiers dangereux de Chicago. Il aime également raconter une histoire à propos de la capitale. "J'ai un ami. Il adore la Ville Lumière, il adore Paris. Pendant des années, tous les étés il allait à Paris avec sa femme et sa famille. Je lui ai dit : 'Jim, comment ça va à Paris ?'. 'Paris ? Je n'y vais plus. Paris n'est plus Paris'", avait répondu cet ami selon Donald Trump. 

Mais Paris n'est pas la seule à subir les foudres du Président. En effet, l'année dernière c'est le pays tout entier qu'il a critiqué. "C'est catastrophique les gars, catastrophique. Plus personne ne va en France. La France n'est plus la France", avait-il lancé en juillet 2016, juste après l'attentat de Nice.

Le programme du couple présidentiel ces 13 et 14 juillet (dîner à la Tour Eiffel, Invalides, cathédrale Notre-Dame) changera peut-être la mauvaise opinion du pays que Donald Trump conserve depuis plusieurs mois. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/