1 min de lecture Polémique

Le président des chasseurs propose de "piéger les chats" pour sauvegarder la biodiversité

Piéger les chats pour protéger la biodiversité ? C'est ce qu'a proposé Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs, lors d'un Facebook Live le 3 mai dernier. Cette déclaration a suscité une vague d'indignations sur les réseaux sociaux.

Le président des chasseurs propose de "piéger les chats" et déclenche une polémique.
Le président des chasseurs propose de "piéger les chats" et déclenche une polémique. Crédit : Olivier MORIN / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix

Le président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), Willy Schraen, a provoqué un tollé en proposant "le piégeage du chat à plus de 300 mètres de toute habitation" pour éviter que ces derniers ne détruisent la biodiversité. En réponse, une pétition a été lancée et recueille à ce jour plus de 55.000 signatures.

Tout commence le 3 mai dernier, lors d'un Facebook live avec Chassons.com, e-magazine mensuel de chasse. Interrogé sur la réouverture de la chasse au moment du déconfinement, le président des chasseurs explique que "le chat est en train de détruire la biodiversité".

Il poursuit : "Il y a un moment, on va finir par devoir agir sur le chat. Le chat tue, mais bien, bien plus d’animaux que les chasseurs, ce n’est même pas à comparer. Il faut trouver une solution pour le chat, et effectivement, le piégeage du chat à plus de 300 mètres de toute habitation, ce serait une bonne chose".

Les critiques pleuvent sur les réseaux sociaux, une pétition est lancée

Le 7 mai, le journaliste Hugo Clément s'indigne de cette déclaration avec une vidéo postée sur son compte Facebook, vue près de 200.000 fois. 

À lire aussi
L'affaire a été confiée au tribunal judiciaire de Nîmes polémique
Nîmes : une supérette interdit l'entrée aux personnes voilées

"Mettre le recul de la biodiversité sur le dos des chats est particulièrement cocasse venant de l’espèce humaine et plus particulièrement de la fédération nationale de chasse qui continue de défendre l’abattage d’espèces d’oiseaux menacés", déplore-t-il.

Dans la foulée, une pétition a été lancée et récolte à ce jour plus 56.000 signatures. "Comment peut-il être président de la chasse, et se permettre de dire de tels propos, comment les règles de la chasse peuvent-elles être respectées, alors qu'il n'a aucun respect pour les chats ? Il doit être puni pour ses dires, et nous espérons que les choses seront très vite clarifiées", peut-on lire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Biodiversite Animaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants