2 min de lecture L'heure du crime

Meurtre de Marie-Christine Hodeau : le calvaire de la joggeuse aurait-il pu être évité ?

PODCAST - Marie-Chirstine Hodeau a été enlevée, violée et tuée en 2009. Pourtant, elle avait réussi à appeler les gendarmes, et s’échapper de la voiture où elle était retenue… avant de retomber nez à nez avec Manuel Da Cruz, son meurtrier.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Le meurtre de la joggeuse Marie-Christine Hodeau aurait-il pu être évité ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Amandine Lemaire

C'était il y a dix ans, le 28 septembre 2009 : l'enlèvement, le viol, le meurtre de la joggeuse Marie-Christine Hodeau, une mère de famille âgée de 42 ans. Tout s'était déroulé dans une forêt de l'Essonne. Scénario tragique, stupéfiant et bouleversant puisque Marie-Christine Hodeau avait pu appeler les gendarmes, avait même réussi à s'enfuir avant de se retrouver, comble de l'horreur, face à l'homme qui désormais ne lui laisserait aucune chance, et aller la tuer.

Le coupable, gardien d'immeuble, Manuel Da Cruz, a été condamné deux ans après les faits à la peine maximum possible : la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Manuel Da Cruz avait 49 ans lors de sa comparution en cour d'assises. Il ne pourra demander une libération conditionnelle qu'une fois franchi le cap des 70 ans. Il n’y a aucune garantie qu'elle ne lui soit accordée. Si la justice a frappé si fort, c'est que le crime, froid, sans repentance ni sentiment de compassion, a glacé les jurés. C'est aussi, et peut-être surtout que Manuel Da Cruz est un récidiviste. Quand il viole et tue Marie-Christine Hodeau, il a déjà été condamné pour le viol d'une jeune fille de 13 ans, qui avait miraculeusement eu la vie sauve. Da Cruz avait bénéficié d'une libération conditionnelle et achevé son projet criminel avec Marie Christine Hodeau.

Dix ans après, malgré l'arrestation et la condamnation du violeur et meurtrier, les mêmes questions taraudent encore la famille de Marie-Christine Hodeau : Pouvait-on éviter ce crime, perpétré par un homme qui était en fait peut-être une bombe à retardement ? La justice s'est-elle trompée en méconnaissant la dangerosité de ce criminel ? Le tragique exemple de Marie-Christine Hodeau a t-il servi de leçon en matière de récidive ? 

Nos invités

Maître Dominique Polion, avocat et défenseur de la famille de Marie-Christine Hodeau.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
L'heure du crime Crime Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants