2 min de lecture Air France

Le journal de 7h : le PDG d’Air France jette l’éponge

Jean-Marc Janaillac avait lié son sort au référendum que la direction avait soumis aux salariés pour sortir du conflit actuel sur les hausses de rémunération.

Générique 1 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le journal de 7h : le PDG d'Air France jette l'éponge Crédit Image : SIPA | Durée : | Date : La page de l'émission

Le PDG d’Air France, Jean-Marc Janaillac, a été désavoué. Et il n’a pas hésité à en assumer les conséquences puisqu’il a démissionné, après moins de deux ans à la tête de la compagnie aérienne française. 

Il avait lié son sort au référendum que la direction avait soumis aux salariés pour sortir du conflit actuel sur les hausses de rémunération. Le "non" l'a emporté à 55 % avec plus de 80% de participation. Ce vote a sonné comme un désaveu de sa politique salariale.

"J'assume les conséquences de ce vote et je remettrai dans les prochains jours ma démission aux Conseils d'administration d'Air France et d'Air France-KLM", a déclaré Jean-Marc Janaillac, en regrettant un "immense gâchis qui ne peut que réjouir nos concurrents, fragiliser nos alliances et déboussoler nos équipes". Avec un taux de participation de 80,33%, il a constaté que "ce vote était la traduction d'un malaise, il appelle une transformation profonde".

À lire aussi
Des avions Air France à Roissy Charles-de-Gaulle, le 10 octobre 2013. (archives) Air France
Les actualités de 18h : Benjamin Smith devrait être nommé à la tête d'Air France

À écouter également dans ce journal :

Justice : dans le procès de l'agresseur du jeune Marin, la justice n'a pas suivi les réquisitions de l'avocat général qui avait réclamé 15 ans de réclusion contre l'accusé, âgé de 17 ans au moment des faits. Il n'a écopé que de 7 ans et demi puisqu'il a bénéficié de l'excuse de minorité. En 2016, il avait violemment agressé à la tête le jeune Marin venu au secours d'un couple en train de s'embrasser près de la gare de la Part-Dieu à Lyon.

Justice : 283 personnes avaient été interpellées, lors des manifestations du 1er mai. Plusieurs suspects ont défilé au Tribunal en comparution immédiate. L'un des accusés a été condamné à payer 1.000 euros pour port de fumigènes mais dans beaucoup de cas les éléments de preuves ne sont pas suffisants contre ces manifestants, souvent inconnus de la police.

Politique : Emmanuel Macron est en visite en Nouvelle Calédonie à 6 mois du référendum qui doit décider de l'avenir de l'archipel. Il est arrivé cette nuit à Ouvéa, 30 ans après l'assaut qui avait coûté la vie à 19 kanaks et 2 gendarmes. C’est une première pour un Président de la République française.


Football : Nîmes accède officiellement à la Ligue 1. 25 ans après, les crocodiles retrouvent l'élite grâce à leur victoire sur le Gazelec Ajaccio 4-0 vendredi 5 mai.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Air France Démission Salaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793270430
Le journal de 7h : le PDG d’Air France jette l’éponge
Le journal de 7h : le PDG d’Air France jette l’éponge
Jean-Marc Janaillac avait lié son sort au référendum que la direction avait soumis aux salariés pour sortir du conflit actuel sur les hausses de rémunération.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-journal-de-7h-le-pdg-d-air-france-jette-l-eponge-7793270430
2018-05-05 07:31:48
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eaO6SLpuUsJa_eTVcCEOWw/330v220-2/online/image/2018/0426/7793164675_le-patron-d-air-france-klm-jean-marc-janaillac.jpg