2 min de lecture Drôme

Le journal de 7h - Fillette morte de dénutrition : les conclusions effroyables de l'autopsie

Un couple de la Drôme a été mis en examen après la mort, il y a plusieurs mois, de leur fillette de 16 mois, décédée en raison notamment de problèmes de dénutrition

Michel Cymes vous alerte sur l'importance de la lettre de liaison
Michel Cymes vous alerte sur l'importance de la lettre de liaison Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Générique 1
Yann Bouchery Journaliste RTL

C'est un véritable calvaire que des parents ont infligé à leurs six enfants. L'un d'entre eux, une fillette, est décédée à l'hôpital après 10 jours de soins intensifs. Âgée d'un an et demi, elle a succombé à un manque de soins et surtout d'alimentation puisque le couple, chrétien pratiquant, et ne scolarisant pas ses enfants, les nourrit uniquement de laits végétaux, dont un à base de châtaigne, le produit phare dans cette région de la Drôme, à Saint Marcel-les-Valence. Les parents ont été mis en examen.

Selon le rapport d'autopsie et les photos effroyables du rapport d'enquête, la fillette a une partie du corps totalement nécrosé, putréfié. Les pieds, les bras, le visage comme si elle avait été brûlée ou atteinte de la lèpre.

Hospitalisée 10 jours en début d'année, rien n'a pu être fait pour la sauver. Le rapport médical indique sans ambiguïté que la mort de l'enfant de 17 mois a été provoquée par des maltraitance chroniques, de graves carences alimentaires qui ont entraîné des lésions irréversibles, et une dégradation du corps très importante.

Il faut dire, que la famille, traditionaliste catholique, cloîtrait ses enfants. École à domicile, lait de riz de soja, jus de châtaigne, en guise d'alimentation, carnet de santé falsifié, et médecine douce en cas de problème.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Une voiture passe devant un radar (illustration) faits divers
Drôme : il tente de fuir les gendarmes à 240 km/h et tombe en panne d’essence

Société - Un nouveau rappel de lots de reblochons a été lancé. Ils sont soupçonnés d'être contaminés par la bactérie E. Coli.

Justice - La famille de Noami Musanga, morte après il y a six mois après un appel de détresse négligé par une régulatrice du Samu de Strasbourg, exige des réponses. Le père de la jeune femme demande l'ouverture d'une enquête judiciaire.

Justice - La Cour d'Assises Spéciale de Paris a condamné hier six nationalistes corses pour des attentats contre des résidences secondaires en 2012 sur l'île de Beauté. Deux autres nationalistes, dont le principal accusé Pierre Paoli, ont été acquittés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Drôme Faits divers Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants