1 min de lecture Remaniement ministériel

Le journal de 18h : premiers couacs dans le gouvernement remanié

REPLAY - Écoutez ou réécoutez Le journal RTL de 18h du 12 février 2016.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h : premiers couacs dans le gouvernement remanié Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Florence Cohen
Florence Cohen et La rédaction numérique de RTL

La France est désormais gouvernée par une nouvelle équipe de 38 ministres et secrétaires d'États depuis le remaniement du 11 février 2016. Les premiers pas du gouvernement remanié le 11 février ont déjà été marqués par de premiers couacs. Alors que les députés viennent de voter le projet de révision de la Constitution, deux des nouveaux entrants au gouvernement s'inscrivent déjà en porte à faux.

Hélène Geoffroy, désormais secrétaire d'État à la politique de la Ville, avait voté contre la déchéance et la révision de la constitution. François Hollande n'a pas manqué de préciser qu'elle était désormais tenue à un devoir de réserve. Emmanuelle Cosse ne s'est pas embarrassée de telles précautions en réitérant son opposition à la déchéance de nationalité contre la déchéance vendredi 12 février.

À écouter également dans ce journal

- La tension monte autour de la présidence de la COP21. Malgré son départ pour le Conseil constitutionnel, Laurent Fabius a réitéré sa volonté de veiller sur la COP21 jusqu'à l'année prochaine. Ségolène Royal, ministre de l'Écologie et des Relations internationales sur le climat, n'a pas vraiment apprécié ma démarche de l'ancien ministre des Affaires étrangères et a demandé à Laurent Fabius de "clarifier les règles du jeu".

L'enquête progresse sur l'accident qui a coûté la vie à 6 adolescents à Rochefort (Charente-Maritime). Le camion qui a percuté le bus scolaire a roulé 800 mètres avec sa ridelle latérale ouverte. Son conducteur était toujours entendu par les enquêteurs alors que le chauffeur du car n'est plus en garde à vue.

À lire aussi
Emmanuel Macron prononce ses vœux aux Français le 31 décembre 2019. élections municipales
Emmanuel Macron assure qu'il ne tirera pas de "conséquences nationales" des municipales

- Ni Alain Juppé, ni François Fillon, ni Bruno Le Maire - tous trois candidats déclarés ou attendus pour la primaire de la droite et du centre- ne seront présents au discours de Nicolas Sarkozy pour le Conseil national des Républicains dimanche 14 février.

- Une amende d'un million d'euros a été prononcée contre Uber France. La plateforme de covoiturage urbain a été condamnée pour son application Uber Pop.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Le journal Couac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants