1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 18h : des HLM évacués face aux dealers
2 min de lecture

Le journal de 18h : des HLM évacués face aux dealers

REPLAY - L'office HLM de Compiègne a décidé de faire évacuer des logements et de murer des cages d'escaliers pour lutter contre le trafic de drogue dans un quartier d'habitat social.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 18h : des HLM évacués face aux dealers
15:06
Isabelle Choquet & La rédaction numérique de RTL

Pour en finir avec les dealers, l'office HLM de Compiègne (Oise) a décidé de fermer purement et simplement certains immeubles. Cela se passe dans la cité du Clos-des-Roses, un quartier où vivent environ 4.000 personnes. Seulement voilà, certains bâtiments sont squattés des caves aux appartements par des trafiquants de drogue. La situation se dégrade de jour en jour et a poussé l'office à prendre une mesure radicale : dès la semaine prochaine, les habitants seront priés de déménager.

Des nouveaux logements vont être leur être proposés. "Il faut que la police nous protège un peu plus" nous dit une femme, pas vraiment convaincue par cette décision de faire évacuer les habitants. Pour le président de l'office, c'est une mesure qui n'est "pas prise de gaieté de coeur", mais qui était devenue indispensable devant les différents dangers que couraient les personnes logeant des ces HLM.

À écouter également dans ce journal

- Cet après-midi, au centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, près de Lens,  un détenu a été tué par un autre prisonnier, vraisemblablement après une bagarre.

17 personnes sont toujours en garde à vue ce soir dans l'affaire Kardashian. La star américaine de la téléréalité avait été ligotée et séquestrée par 5 hommes armés dans sa résidence parisienne début octobre.

À lire aussi

- Primaire de la gauche : la carte des bureaux de vote vient d'être mise en ligne. Il y en a 7.530... C'est moins que les 8.000 annoncés, moins que les 9.400 de 2011 et bien loin des plus de 10.000 bureaux de la primaire de la droite.

- Faucheurs de chaises : il y a un peu plus d'un an, en octobre 2015, des militants alter-mondialistes avaient emportés une quinzaine de chaises dans une agence BNP Paribas à Paris. Une action symbolique pour dénoncer la complicité des banques dans l'évasion fiscale. Aujourd'hui, à Dax, le parquet a requis une dispense de peine contre le Landais Jon Palais.

- Une petite révolution se prépare : on pourra bientôt payer quelqu'un juste avec un numéro de téléphone portable...Aujourd'hui, pour faire un virement à un particulier il faut impérativement son numéro IBAN, une norme internationale qui comprend en France 27 caractères. Un calvaire à chaque transaction. Mais ce sera bientôt du passé et cela dès 2018.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/