1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 12h30 : solidarité à La Bonne bière après la réouverture
2 min de lecture

Le journal de 12h30 : solidarité à La Bonne bière après la réouverture

REPLAY - Les habitués de La Bonne bière ont répondu présent dès la réouverture vendredi.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 12h30 : solidarité à La Bonne bière après la réouverture
16:01
Christelle Rebière

Le bar La Bonne bière a rouvert trois semaines après les attentats. Une vingtaine d'habitués étaient présents dès 8h pour prendre un café. La Bonne bière est une brasserie de quartier, les voisins venaient y prendre un café le matin avant de partir au travail. "Pour moi c'est hyper important (..) c'est une façon de soutenir tous ces parents, tous ces enfants" dit  Mireille, la voix saccadée de sanglots. Sur le troittoir un espace a été conservé pour les fleurs, les bougies. Seul un impact de balle est encore visible sur la devanture du bistrot. "Nous sommes prêts, on veut repartir", dit la gérante.

A écouter également dans ce journal

- François Hollande se rend vendredi sur le porte-avions Charles-de-Gaulle, déployé dans l'est de la Méditerranée pour participer aux opérations en Syrie et en Irak contre le groupe Etat islamique.

- Bernard Tapie va-t-il vraiment se retrouver ruiné ? Il avait touché environ 200 millions sur les 404, la moitié ayant servi à rembourser ses dettes. Il va devoir désormais vendre ses propriétés immobilières pour rembourser l'intégralité des 404 millions d'euros, mais cela ne va pas suffire. Les avocats de Tapie vont faire savoir que leur client n'est pas solvable à hauteur des sommes demandées et espèrent ainsi pouvoir négocier avec l'Etat. 

- Pour Pierre Peyrelevade, Bernard Tapie n’est pas le principal coupable dans cette affaire. "Je pense, et je l’ai déjà dit, que c’est Nicolas Sarkozy. Si les autorités publiques de l’époque avaient laissé l’affaire se dérouler normalement, la décision de la Cour d’Appel qui vient d’intervenir aujourd’hui serait intervenue dès 2007. Cela fait 8 ans, sur les 20 ans que dure cette affaire, qui sont dus à la procédure d’arbitrage", estime-t-il. Un argument d’ailleurs également utilisé par Bernard Tapie, qui estime que derrière cette affaire, c’est Nicolas Sarkozy qui est visé. 

À lire aussi

- Un sommet pour le climat réunit vendredi à Paris un millier de maires et d'élus locaux du monde entier autour du président François Hollande, en marge des négociations sur le réchauffement de la planète menées par les délégués de 195 pays.

- Dix ans de prison en appel, la même peine qu'en première instance, pour Jacqueline Sauvage. Elle est accusée d'avoir tué son mari à coup de fusil alors qu'il la battait depuis des années. La famille savait qu'elle ne serait pas acquittée mais elle espérait une condamnation plus clémente. "Cette femme est au bout du rouleau, sa place n'est pas en prison. Les jurés on a essayé de leur expliquer ce que c'était d'avoir été battue durant des années avec des traumatismes profonds, ils n'ont pas compris. Je suis extrêmement affectée par ce verdict", a confié Nathalie Tomasini, l'avocate de l'accusée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/