1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le cardinal Barbarin aurait promu un prêtre condamné pour agressions sexuelles
1 min de lecture

Le cardinal Barbarin aurait promu un prêtre condamné pour agressions sexuelles

Condamné par la justice en 2007 pour agressions sexuelles, le prête a été promu doyen par le cardinal Barbarin en 2013.

Le cardinal Philippe Barbarin le 15 mars à Lourdes
Le cardinal Philippe Barbarin le 15 mars à Lourdes
Crédit : AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Un prêtre condamné par la justice pour agressions sexuelles sur des étudiants aurait été promu par Mgr Barbarin, selon une information du Parisien. En 2007, ce prêtre, exerçant à Rodez dans l'Aveyron, est condamné par le tribunal correctionnel de Rodez à 18 mois d'emprisonnement avec sursis et mise à l'épreuve de trois ans. Le prêtre, aujourd'hui âgé de 55 ans, avait été reconnu coupable d'agressions sexuelles sur certains étudiants d'un foyer dont il avait la responsabilité. Les victimes, majeures, lui reprochaient, notamment, des caresses déplacées.

Malgré cette condamnation, le prête arrive dans le diocèse de Lyon "vers 2008-2009". Il est d'abord vicaire dans une paroisse avant d'en devenir son curé. Un passé connu de l'archevêché de Lyon, qui ne trouve pas incompatible ce passif judiciaire avec une mission pastorale. "Il ne devait pas être en internat, mais le juge d'application des peines n'a émis aucun avis négatif par rapport à un ministère paroissial", justifie-t-on dans l'entourage du cardinal Barbarin. Rien, sur le plan légal, n'interdit effectivement au prêtre de diriger une paroisse, rappelle Le Parisien.

Promu la même année que le père Preynat

En 2013, il est même promu doyen par le cardinal Barbarin. Le prêtre est donc en charge de plusieurs paroisses. Hasard de l'histoire, c'est cette même année que le père Preynat, mis en examen en janvier pour des soupçons d'agressions sexuelles sur scouts mineurs lyonnais entre 1986 et 1991, est promu "Doyen du pays de Roanne et de Charlieu" par Mgr Barbarin

Une nomination qui nécessite pourtant l'instruction d'un dossier et, selon le droit canon, le "jugement prudent" de l'évêque qui le choisit. Pour le moment, l'entourage du cardinal Barbarin refuse de dire s'il était au courant de ces faits lorsqu'il l'a promu.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/