1 min de lecture Patrimoine

Le bureau de Georges Clemenceau reconstitué à l'Hôtel de Brienne

REPLAY - C'est depuis ce salon parisien que le "Tigre" a organisé la victoire de 1918.

Sophie Aurenche Les Trésors de la République Sophie Aurenche
>
Le bureau de Georges Clemenceau reconstitué à l'Hôtel de Brienne Crédit Image : AFP / Archives, Thomas Samson | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Aurenche et Loïc Farge

Il y a encore quelques années, ce bureau mythique était un débarras. Il a servi aussi de salle de presse, de bureau pour les conseillers du ministre de la Défense. Et pourtant, ici, se sont jouées les heures les plus sombres et les plus glorieuses de l'Histoire de France. Georges Clemenceau, vainqueur de la Grande Guerre, président du conseil et ministre de la Guerre, a passé trois ans ici, comme le rappelle une plaque sur le mur. Situé au premier étage de l'Hôtel de Brienne, superbe hôtel particulier au cœur de Paris, ce bureau a été reconstitué à l'identique il y a trois ans par le ministre de l'époque, Jean-Yves le Drian, et son conseiller "mémoire".

"La restauration du bureau de Clemenceau s'est reconstituée un peu comme une enquête policière. On est parti de deux photographies en noir et blanc d'assez mauvaise qualité", raconte Gaëtan Bruel. "Il a fallu, à partir de ça, refaire les tapisseries et le sol, retrouver le mobilier d'époque, et ainsi réinstaller peu à peu le 'Tigre' en ces lieux", poursuit-il. Avec des découvertes inédites. Un mètre cube a été retrouvé sous le parquet : un dispositif anti-écoute d'un ministre de l'Armement de la IVe République un peu suspicieux. La reconstitution est réussie. Le résultat est saisissant.

Un portrait de Georges Clemenceau dans son bureau de l'Hôtel de Brienne, à Paris
Un portrait de Georges Clemenceau dans son bureau de l'Hôtel de Brienne, à Paris Crédit : AFP / archives, Thomas Samson

On imagine très bien Georges Clemenceau et sa célèbre moustache, penché sur le "Daru" sur des documents stratégiques, pour mener les batailles. Il se servait également d'immenses cartes pour organiser le pilonnage de positions ennemies et préparer les détails tactiques des opérations. Quand l'armistice est signé, Georges Clemenceau va à la fenêtre de l'Hôtel de Brienne pour annoncer la grande nouvelle au peuple de Paris le 11 novembre 1918.

Vous pourrez visiter les lieux deux samedis par mois, grâce à l'association des amis de l'Hôtel de Brienne. Un saut dans l'Histoire et une découverte des coulisses de la République.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Patrimoine Histoire de France Première Guerre mondiale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants