1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Laurence Rossignol : "L'égalité formelle hommes-femmes est acquise, mais nous butons sur l'égalité réelle"
2 min de lecture

Laurence Rossignol : "L'égalité formelle hommes-femmes est acquise, mais nous butons sur l'égalité réelle"

REPLAY - Pour la journée internationale de la femme 2016, la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes souhaite une évolution des mentalités.

Laurence Rossignol, invitée de RTL, le 4 mai 2015
Laurence Rossignol, invitée de RTL, le 4 mai 2015
Crédit : Alice Beckel / RTL.fr
Laurence Rossignol : "l'égalité formelle hommes-femmes est acquise mais nous butons sur l'égalité réelle"
06:56
Agnès Bonfillon & La rédaction numérique de RTL

Ce mardi 8 mars est la journée internationale de la femme. Comme chaque année, c'est l'occasion de faire le point sur les chiffres du marché du travail et du partage des tâches ménagères, mais c'est aussi souvent l'occasion de constater que les stéréotypes persistent. La loi d'égalité réelle de 2014 aurait pourtant fait avancer les choses selon le gouvernement. "En ce qui concerne le congé parental, dorénavant, sur un congé parental de trois ans, il faut que les papas prennent une partie du congé parental pour que les trois ans soient réalisés. Nous aurons mardi matin le rapport du CSA sur la place des femmes dans les médias. (...) Ces deux exemples montrent que la loi de 2014 est à l'œuvre. L'égalité formelle est acquise, mais nous butons sur l'égalité réelle. Nous constatons toutes que les femmes continuent de se cogner dans le plafond de verre des inégalités professionnelles et salariales, dans les carreaux qu'elles continuent de faire à la maison puisqu'elles assument 80 % des tâches ménagères et l'arrivée d'un enfant est toujours un frein à l'activité professionnelle pour une femme", constate amèrement Laurence Rossignol.

Combattre les inégalités professionnelles et le sexisme

Aujourd'hui encore, 40 % des femmes renoncent à leur projet professionnel pour assumer la vie de famille. Plus de la moitié ne peuvent compter que sur elles-mêmes pour gérer les tracas du quotidien. "Les femmes occupent souvent des métiers moins qualifiés ou moins bien rémunérés que les hommes. (...) Les femmes, lorsqu'elles sont embauchées, elles le sont au salaire qu'on leur propose alors que les hommes négocient. Là, il faut changer les mentalités", ajoute la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes. Des écarts de rémunération de 10 % sont encore constatés dans certaines entreprises. Laurence Rossignol invite les femmes à se mobiliser lorsqu'elles constatent ces inégalités et à alerter les syndicats qui doivent les "chasser" et les "traquer".

La ministre veut aussi combattre les discriminations habituelles et devenues presque naturelles. "Il faut nommer les choses et nommer les situations. (...) Ce dont on parle, c'est invisible, c'est le sexisme ordinaire. (...) Tout cela, il faut le rendre visible", indique-t-elle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/