1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La réforme de l'orthographe accusée de sacrifier la langue française
1 min de lecture

La réforme de l'orthographe accusée de sacrifier la langue française

Votée il y a 26 ans, la réforme de l'orthographe va entrer dans les manuels scolaires à la rentrée 2016. Elle ne fait pas l'unanimité chez les enseignants et les puristes de la langue française.

Les anciens manuels scolaires refont surface dans les brocantes
Les anciens manuels scolaires refont surface dans les brocantes
Crédit : Thinkstock / tonyduoduo
Benjamin Hue
Benjamin Hue

La réforme de l'orthographe votée en 1990 par l'Académie française va faire son apparition dans les manuels scolaires à la rentrée 2016-2017. Imaginée par le Conseil supérieur de la langue française à la fin des années 1980, validée par les 40 immortels de l'Académie française et publiée au Journal officiel il y a 26 ans, cette simplification de la graphie n'avait pas de valeur contraignante jusqu'alors. Les professeurs devaient seulement tolérer l'orthographe rectifiée dans les copies d'examen mais n'étaient pas tenus de l'enseigner. Son rappel dans le Bulletin officiel de l'Éducation nationale du 26 novembre 2015 était passé inaperçu jusqu'à ce que TF1 n'y consacre un reportage, mercredi 3 février.

2.400 mots toilettés pour gommer les bizarreries de la langue

2.400 mots sont concernés par ce choc de simplification pour faciliter leur apprentissage par les élèves. L'accent circonflexe sur le "u" et le "i", le trait d'union des mots composés et d'autres subtilités orthographiques ne seront plus obligatoires pour ces mots pour lesquels deux orthographes seront désormais indiquées dans les manuels scolaires où ils seront signalés par un macaron "Nouvelle orthographe" à la rentrée prochaine. "Oignon" pourra par exemple s'écrire "ognon", "nénufar" sera toléré pour "nénuphar" et "portemonnaie" pour "porte-monnaie".

Enseignants et puristes vent debout

La pilule est dure à avaler pour les enseignants, qui dénoncent une réforme inappropriée et inapplicable. Le réseau social Twitter est depuis mercredi le théâtre d'une levée de boucliers des puristes de la langue française, matérialisée par les hashtags (mots-dièse) #ReformeOrthographe et #JeSuisCirconflexe. Florilège.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/