1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La fille de Françoise Dorin, décédée après son passage dans un Ehpad Orpéa, témoigne sur RTL
2 min de lecture

La fille de Françoise Dorin, décédée après son passage dans un Ehpad Orpéa, témoigne sur RTL

INVITÉE RTL - Sylvie Mitsinkides raconte comment l'état de sa mère s'est brutalement dégradé après son entrée dans l'établissement Les Bords de Seine, l'un des plus chers de France, situé à Neuilly-sur-Seine.

Françoise Dorin et Mylène Demongeot à Cabourg le 10 août 2002
Françoise Dorin et Mylène Demongeot à Cabourg le 10 août 2002
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
INVITÉ RTL- Enquête sur Orpéa : le témoignage de la fille de Françoise Dorin, décédée après le passage dans un Ehpad
06:09
Gregory Fortune
Gregory Fortune

C'est une enquête qui fait froid dans le dos. Pendant trois ans, le journaliste Victor Castanet a recueilli près de 350 témoignages sur la face cachée des maisons de retraites. Il publie chez Fayard Les fossoyeurs, une investigation sur Orpéa, le leader mondial des Ehpads et des cliniques.

Victor Castanet révèle notamment des informations sur la mort de la romancière et comédienne Françoise Dorin, épouse de Jean Poiret puis Jean Piat, après son séjour de deux mois et demi dans l'établissement Les Bords de Seine, l'un des plus chers de France, situé à Neuilly-sur-Seine. "Ça a été une fin de vie dramatique", explique-t-il.

"Effectivement, ça a été très rapide", relate à son tour la fille de Françoise Dorin et Jean Poiret, Sylvie Mitsinkides, sur RTL. "La vitrine était vraiment très attrayante (...) Et puis ce qu'on dit pour attirer le client et les faits sont assez lointains. Très vite, elle a déclaré une escarre qui n'a pas été soignée comme il fallait. De là a découlé un choc septique qui a entraîné son décès".

On n'a pas traité cette escarre comme elle aurait dû être

Sylvie Mitsinkides

"On ne m'a pas parlé du tout de cette escarre. Elle dormait de plus en plus et je pense qu'on la bourrait de calmants pour qu'elle souffre moins. On m'a assuré qu'il n'y avait pas de calmants supplémentaires, que tout était normal. Jusqu'au jour où on m'a appelé pour un examen plus approfondi dans un hôpital. Et là, j'ai découvert un trou béant de la taille de mon poing. Elle souffrait horriblement. Le choc septique est venu cinq ou six jours après". 

À écouter aussi

"Maman souffrait d'Alzheimer, elle n'analysait absolument pas. Je pense qu'elle souffrait, c'est indéniable, mais elle ne se plaignait pas". Concernant le rationnement divulgué par Victor Castanet, Sylvie Mitsinkides "pense que pour les couches c'est totalement vrai. Les escarres se développent plus facilement quand on laisse les gens dans leurs excréments. On n'a pas traité cette escarre, qui est bénin à la base, comme elle aurait dû être, et ça n'a pas été vu par un médecin".

Qu'il y ait des dysfonctionnements, ça c'est évident

Sylvie Mitsinkides

"On a toujours placé le bien-être des résidents avant tout autre aspect, rétorque de son côté la direction d'Orpéa (...) Il peut y avoir ponctuellement des périodes où on puisse avoir des perfections, mais notre engagement c'est d'y remédier dans les plus brefs délais (...) Jamais chez Orpéa nous avons rationné quoi que ce soit, c'est totalement faux".

"Je ne peux pas penser que ce soit volontairement, mais qu'il y ait des dysfonctionnements, ça c'est évident", réplique de son côté Sylvie Mitsinkides. "Je pensais bêtement qu'elle serait au mieux dans cet établissement, et j'ai eu l'impression qu'on avait bafoué ma confiance, et je m'en suis voulu, j'ai culpabilisé et je leur en veux aussi pour ça, pour ma culpabilité".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/