1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. L'Insee dresse son panorama des entreprises françaises
1 min de lecture

L'Insee dresse son panorama des entreprises françaises

ÉDITO - Selon les chercheurs de l'Insee, la croissance de l'emploi salarié dans les secteurs marchands entre 2009 et 2015 est due essentiellement aux ETI.

Christian Menanteau
Christian Menanteau
Crédit : Julien Knaub / SIPA / RTL
Eco Menanteau du 08 novembre 2017
03:27
Loïc Farge
Loïc Farge

Nous sommes 27 millions de Français à travailler, dont 12 millions dans le secteur privé. Il était donc absolument indispensable de savoir quelles étaient ces entreprises, de bien cerner leur profil, leurs forces et leurs faiblesses. Premier constat : si nous sommes un peu moins de la moitié à travailler dans le privé, nous créons plus de 50% de la richesse du pays. Deuxième élément : 287 entreprises emploient à elles seules plus de 30% de tous les salariés de l'Hexagone.

Enfin, les entreprises de moins de dix personnes (il y en a 2,2 millions en France) n'emploient, elles, que 20% des actifs. Une caractéristique typiquement tricolore : les petites entreprises restent petites.

L'environnement est aussi une donnée de plus en plus réelle dans nos entreprises : 40% des établissements industriels de plus de vingt salariés ont dépensé 1,6 milliard pour sa protection.

Cette enquête de l'Insee confirme surtout des phénomènes bien connus des spécialistes. En France, le tissu productif est extrêmement concentré : seules 500 sociétés font 60% des exportations. Par ailleurs, l'industrie pèse finalement très peu (8% du total du pays), avec des établissements recensés qui survivent de façon assez musclée.

Les plus

À lire aussi

- Les taux d'intérêt dûs par les contribuables retardataires (ceux qui oublient de payer leurs impôts en temps et en heure) vont être divisés par deux, pour passer à 2,4% par an dès le 15 novembre prochain.

- Navya, une start-up lyonnaise, doit dévoiler ce 8 novembre son taxi-robot : ce véritable taxi autonome, sans pilote, fera ses premiers tours de roues début 2018 dans la capitale des Gaules et à Paris.

La note du jour

16/20 à l'amateur français CMA-CGM. Ses neuf prochains super-conteneurs seront propulsés par des moteurs au gaz liquéfié. Une percée environnementale qui va faire date dans cette industrie qui consomme beaucoup de fioul très toxique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/