1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. L'inquiétante montée en puissance de l'ultradroite
1 min de lecture

L'inquiétante montée en puissance de l'ultradroite

Un groupe de militants d'extrême droite est soupçonné d'avoir défilé samedi à Paris en faisant des saluts nazis. Une apparente impunité qui effraye les services de renseignements.

Un intégriste catholique brandit un drapeau lors d'une manifestation de Gilets jaunes le 1er décembre 2018.
Un intégriste catholique brandit un drapeau lors d'une manifestation de Gilets jaunes le 1er décembre 2018.
Crédit : YANN CASTANIER / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
L'inquiétante montée en puissance des groupuscules d'ultradroite
02:33
L'inquiétante montée en puissance des groupuscules d'ultradroite
02:33
Thomas Prouteau - édité par Félix Roudaut

L'ultradroite a montré ses muscles. Près de 200 personnes, dont des néonazis, ont manifesté, samedi 15 janvier 2022 à Paris, aux cris de "on est chez nous !". Le gouvernement s'est ému de ce rassemblement. Or ces groupuscules semblent de plus en plus actifs ces derniers temps. 

Skinheads, royalistes, militants de l'Action française... Ces groupes sont réapparus dans le paysage francophone ces dernières années, notamment durant la crise des "Gilets jaunes". Ils ont notamment été aperçus au rassemblement anti-pass sanitaire, à une marche religieuse ainsi qu'à une manifestation contre l'avortement. Ces attroupements donnent parfois lieu à des saluts nazis et les croix celtiques y sont de rigueur. Beaucoup portent des lacets blancs sur leurs chaussures noires, signe d'appartenance au "white bloc".

L'inquiétude des services de renseignements

Si des groupuscules comme Génération identitaire et Les Zouaves de Paris ont été dissous ces derniers mois par les autorités, le problème est loin d'être réglé. Et pour cause, ces groupes d'ultradroite renaissent sans cesse de leurs cendres. En témoigne la présence d'anciens membres de Génération identitaire et d'ex-Zouaves aux récentes manifestations. Le leader des Zouaves, organisation dissoute après le tabassage en règle de militants de SOS Racisme lors du meeting de Zemmour à Villepinte (Seine-Saint-Denis) début décembre 2021, a d'ailleurs l'interdiction de participer à une manifestation.

Les services de renseignements s'inquiètent de la résurgence des idées d'extrême droite, portées par un climat politique favorable. Selon eux, soit la présence de candidats qui soutiennent les identitaires va canaliser cette violence, soit, au contraire, doper le moral de ces groupuscules, qui pourraient multiplier les passages à l'acte.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/