2 min de lecture L'heure du crime

Affaire Fiona : Cécile Bourgeon retrouvera-t-elle où elle a enterré sa fille grâce à l'hypnose ?

PODCAST - À la Une de "l'Heure du crime", retour sur l'affaire de la petite Fiona. Sa mère, Cécile Bourgeon a été condamnée à 20 ans de réclusion. Aujourd'hui, elle souhaite consulter un hypnotiseur pour pouvoir se souvenir de l'endroit où elle a enterré le corps de sa fille.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Affaire Fiona : sa mère retrouvera-t-elle où elle a enterré sa fille grâce à l'hypnose ? Crédit Image : THIERRY ZOCCOLAN / AFP | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel édité par Amandine Lemaire

L’hypnose et la justice pourraient-elles faire bon ménage ? Nous ouvrons le débat dans l’Heure du crime. La pratique de l’hypnose peut-elle aider un témoin à mieux se souvenir de ce qu’il a vu ? Peut-on sous hypnose récupérer des informations que l’on n’a pas enregistré consciemment ? C’est une question qui fait débat dans de nombreux pays du monde. La justice américaine a été une des premières à l’admettre dans de nombreux États. Certains ne permettent d’hypnotiser que des témoins et jamais des accusés. D’autres n’hésitent pas à envoyer derrière les barreaux des criminels supposés avoir avoué leur forfait.

En Europe, la Justice fédérale Belge utilise les techniques de l’hypnose dans un cadre très précis, très encadré. Les personnes soumises à une séance doivent expressément avoir confirmé leur accord et un refus ne peut pas leur porter préjudice.

En France la réponse est claire et nette : des propos tenus sous hypnose ne peuvent pas être versés dans un dossier judiciaire, et même lorsque le consentement de la personne hypnotisée ne fait aucun doute, la justice refuse de prendre ces informations en compte. Elle a même déjà prononcé des non-lieux et rendu la liberté à des personnes qui avait avoué un crime dans ces conditions. 

À cinq mois de son procès en appel où elle risque une lourde peine de prison, Cécile Bourgeon la mère de la petite Fiona se livre actuellement à des séances d’hypnose, dans l’espoir, dit-elle de retrouver la mémoire du jour où elle a enterré sa fille dans une forêt de la région de Clermont-Ferrand. Cette démarche est personnelle. Personne ne peut lui interdire de le faire. 

Nos invités

À lire aussi
Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017 l'heure du crime
Meurtre d'Alexia Daval : la piste de l'empoisonnement ?

Bruno Fuligni, écrivain, historien maître de conférence à Sciences Po. Son dernier ouvrage : « Mes dossiers secrets (Crimes, faits-divers, espionnage) » paru chez Flammarion
Renaud Portejoie du barreau de Clermont-Ferrand, avocat de Cécile Bourgeon.
Evelyne Josse, psychologue, hypno-thérapeute et psycho-traumatologue. 
Général François Daoust, ancien directeur de l'IRCGN et commandant du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale de 2009 à 2018, professeur de criminalistique et de sciences criminelles à l'université de Cergy-Pontoise.

L'équipe de l'émission vous recommande


Lire la suite
L'heure du crime Crime Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants