2 min de lecture L'heure du crime

Affaire Elodie Kulik : le procès de Willy Bardon a t-il livré toutes les vérités ?

PODCAST - Après la condamnation à 30 ans de réclusion suivie de la tentative de suicide de Willy Bardon, dans le procès de l’affaire Elodie Kulik, nous revenons sur le déroulement des 13 jours d’audiences et sur les zones d’ombre d’une affaire pas totalement élucidée 18 ans après les faits.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Affaire Élodie Kulik : le procès a-t-il livré toutes les vérités ? Crédit Image : AFP / Philippe Huguen | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Amandine Lemaire

Le procès de l’affaire Élodie Kulik, s’est achevé vendredi dernier après 13 jours d’audiences devant la cour d’assises de la Somme à Amiens. Willy Bardon, ancien ami proche de Grégory Viart, identifié par son ADN comme l’un des violeurs d’Élodie Kulik, a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour l’enlèvement, la séquestration et le viol suivis de mort de la jeune femme. Il a été acquitté du chef de meurtre. Le jury est allé au-delà des réquisitions de l’avocate générale qui ne l’accusait ni du meurtre ni du viol en l’absence de preuves irréfutables. 18 ans après les faits.

Élodie Kulik, avait été victime dans la nuit du 10 au 11 janvier 2002, près de Péronne dans la Somme, d’un accident provoqué par plusieurs personnes qui l’ont ensuite violée, avant d’abandonner son corps à moitié carbonisé près d’une piste d’aviation désaffectée. Dix ans plus tard, les experts de l’IRCGN, l’institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, avaient pu identifier l’ADN de l’un des agresseurs, malheureusement décédé quelques mois plus tard. Un an plus tard les experts réussissaient à rendre audible la voix d’un autre agresseur présent sur l’enregistrement de l’appel au secours, lancé par la jeune femme pendant son agression. Voix qui aurait été identifiée par plusieurs proches comme celle de Willy Bardon. Celui-ci a toujours nié avoir été sur place ce soir-là. Après l’énoncé du verdict, il a immédiatement tenté de se suicider. 

Nous revenons ce soir avec mes invités, sur les questions encore sans réponses après 18 ans d’instruction et sur le déroulement d’un procès atypique dont le verdict a suscité l’étonnement de ceux qui pensent que le doute doit toujours profiter à l’accusé. 

Nos invités

Tony Poulain journaliste au Courrier Picard qui a suivi le procès pour son journal.
Michel Mary, journaliste au Nouveau Détective qui a suivi le procès pour son journal.
Luc Frémiot, ancien procureur de la République de Douai. 
Maitre Stéphane Dacquo du barreau d’Amiens, avocat de Willy Bardon.

L'équipe de l'émission vous recommande
À lire aussi
Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017 l'heure du crime
Meurtre d'Alexia Daval : la piste de l'empoisonnement ?


Lire la suite
L'heure du crime Crime Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants