1 min de lecture Charlie Hebdo

L'armée "indignée" par les caricatures antimilitaristes de Charlie Hebdo

Après la mort de 13 militaires au Mali, Charlie Hebdo a publié en ligne des caricatures de morts, reprenant des slogans de recrutement. Le chef d'état-major de l'armée de terre qualifie les dessins de "terriblement d'outrageants".

Thierry Burkhard, chef d'état-major de l'armée de terre
Thierry Burkhard, chef d'état-major de l'armée de terre Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Ils doivent recevoir un hommage national, lundi 2 décembre. Treize militaires sont morts au Mali, dans un accident d'hélicoptère pendant une opération de combat contre des jihadistes. La cérémonie sera présidée par le chef de l'État, Emmanuel Macron, dans la cour d'honneur des Invalides à Paris.


Charlie Hebdo, journal satirique et antimilitariste a publié en ligne, jeudi 28 novembre, cinq dessins mettant en scène les militaires décédés dans une campagne de recrutement de l'armée française. On peut y voir un cercueil décoré et un slogan : "Je protège mon pays je progresse dans ma vie" ou alors, un cortège funéraire de militaires qui portent un cercueil recouvert d'un drapeau tricolore et cette phrase : "Je suis tourné vers les autres et mon avenir".  Ces slogans ont véritablement été utilisés dans une campagne de recrutement, ces dernières année.

En réponse, le chef d'état-major de l'armée de terre, Thierry Burkhard, a exprimé son "indignation", sur Twitter. "Le temps du deuil de ces familles a été sali par des caricatures terriblement outrageantes", souligne-t-il. 

En conclusion, le chef d'état-major invite les journalistes et dessinateurs de Charlie, eux-mêmes victimes de l'attentat du 7 janvier 2015, à participer à l'hommage rendu aux Invalides. L'armée française a subi au Mali l'une des plus grandes pertes depuis l'attentat contre le QG français Dakkar à Beyrouth en 1983, qui avait fait 58 morts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charlie Hebdo Armée Défense
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants