1 min de lecture Toilette

Journée mondiale des toilettes : 8 écoliers sur 10 préfèrent se retenir

À l'occasion de la journée mondiale des toilettes, "Le Parisien" revient sur la peur qu'ont les écoliers à aller aux toilettes. Un mauvais usage qui a des conséquences sur l'apprentissage.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Journée mondiale des toilettes : 8 écoliers sur 10 préfèrent se retenir Crédit Image : CHAUVEAU NICOLAS/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Esther Serrajordia

La journée mondiale des toilettes, c'est ce mardi 19 novembre. Cela nous fait rire mais c'est très sérieux. 60% de la population mondiale, soit plus de 4 milliards de personnes, n'ont pas de toilettes à leur domicile. Une école sur cinq dans le monde n'a pas d'installation sanitaire. Pire encore, chaque jour, 1.000 enfants meurent de maladies provoquées par l'absence de toilettes.  

C'est dans les pays les moins développés que la situation est la plus critique mais chez nous aussi il y a des progrès à faire. La preuve avec cette enquête que publie Le Parisien/Aujourd'hui en France. À l'école, bon nombre d'enfants rechignent à aller aux toilettes. C'est vrai depuis la nuit des temps et c'est encore le cas aujourd'hui en 2019. Sur les 6-11 ans, 8 élèves sur 10 expliquent qu'ils préfèrent se retenir. 

Pourquoi ? Parce que les toilettes "sont sales", c'est ce que répondent 60% des enfants. 7/10 disent qu'elles sentent mauvais. Près d'un écolier sur trois évoque des portes qui ne ferment pas, qui ferment mal, des chasses d'eaux ou des lumières qui ne fonctionnent pas. Un sur quatre se plaint d'être embêté aux toilettes. Autre petite humiliation relevée par cette enquête : le fait de devoir parfois prendre du papier à l'extérieur. "Jamais, pèse une mère de famille, on n'accepterait ce genre de situation dans une entreprise". 

Se retenir présente des risques

Les risques de se retenir d'aller aux toilettes ne sont pas anodins, c'est ce que rappelle le site 1jour1actu. On peut avoir mal au ventre et dérégler le bon fonctionnement de l'intestin ou de la vessie. Il y a même, explique le site, des enfants qui se privent tout simplement de boire dans la journée pour éviter d'aller aux toilettes. 

À lire aussi
Des toilettes publiques (illustration). le journal
Les infos de 7h30 - Publicité : les députés veulent une loi pour "uriner en paix"

Pire encore, d'après le site, le mauvais état des toilettes à l'école a aussi des conséquences sur l'apprentissage. Pas facile de se concentrer quand on se retient. D'après une étude de l'IFOP, 6 enfants sur 10 se disent "perturbés". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Toilette École École publique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants