1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Jonathann Daval : son avocat conteste les conclusions de l'expertise sur RTL
1 min de lecture

Jonathann Daval : son avocat conteste les conclusions de l'expertise sur RTL

INVITÉ RTL - Me Randall Schwerdorffer a expliqué que lorsque son client a dit avoir tué Alexia Daval, "la façon dont il a décrit l'acte qui a occasionné la mort n'est pas compatible avec la médecine légale".

Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017
Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Jonathann Daval : "Ses aveux ont très peu de valeur", assure son avocat sur RTL
00:05:55
Léa Stassinet

Jonathann Daval est-il un grand "manipulateur" comme le décrit un rapport psychologique paru ce jeudi 4 octobre ? Son avocat, Maître Randall Schwerdorffer estime que les conclusions de cette expertise psychologique sont "en contradiction totale avec tout le dossier, toute la vie de Jonathann Daval", meurtrier présumé de sa propre femme, Alexia.

Invité sur RTL ce jeudi 4 octobre, l'avocat qui va prochainement demander la remise en liberté de son client, a remis en cause les conditions dans lesquelles s'est déroulée l'expertise. "On a un expert qui va le voir 1h15, qui ne le croit pas quand il donne une nouvelle version, qui lui dit qu'elle n'est pas crédible. Un expert qui tire des règles d'1h15 de rendez-vous", fustige Me Schwerdorffer. Selon lui, il sera très facile pour la défense de démontrer que ces experts "ont été hors cadre et contaminés par l'opinion publique et l'hystérie médiatique".

La version de Daval "aussi crédible" que celle de la famille d'Alexia

Sur le dossier en lui-même, l'avocat de Jonathann Daval l'affirme : "Sa dernière version (celle du complot familial, ndlr) est aussi crédible que celle du clan Fouillot (la famille d'Alexia, ndlr)". Randall Schwerdorffer s'appuie un élément précis pour remettre en cause les aveux de son client qui ont selon lui "très peu de valeur" : "Quand il dit qu'il a tué Alexia, la façon dont il décrit l'acte qui a occasionné la mort n'est pas compatible avec la médecine légale". 

Désormais, "c'est la cour d'assises qui dira la vérité" estime-t-il, tout en rappelant qu'il "défend son client avec conviction". "Je le soutiens, et je le protégerai jusqu'au bout", a-t-il conclu. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/