4 min de lecture Faits divers

Jonathann Daval, le suspect aux mille versions

SÉRIE NOIRE (2/9) - Cet été, "RTL.fr" revient sur les drames qui ont marqué l'actualité cette année. Parmi eux, le meurtre d'Alexia Daval dont le mari, mis en examen, n'arrête pas de changer sa version des faits.

Jonathann Daval, le mari d'Alexia Daval.
Jonathann Daval, le mari d'Alexia Daval. Crédit : Dimitri Rahmelow
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

C'est d'abord une histoire de disparition. Une joggeuse de 29 ans n'est pas rentrée chez elle à Gray, en Haute-Saône, après être allée courir, samedi 28 octobre 2017, vers 9 heures du matin. Son mari, Jonathann Daval, prévient les autorités vers midi, le même jour.

Son époux semble prêt à tout pour la retrouver. Il participe même à des battues avec d'autres habitants à la recherche de la moindre trace de son épouse. Deux jours plus tard, une enquête est ouverte pour "enlèvement et séquestration".

Le même jour, le 30 octobre, le corps en partie brûlé d'une jeune femme est retrouvé près du lieux de la disparition d'Alexia. Des morceaux de draps, futurs éléments d'indice contre le suspect, sont également découverts. Les enquêteurs pensent rapidement que le cadavre est celui d'Alexia Daval, la joggeuse disparue. 

À lire aussi
Un nouveau-né a été retrouvé à La-Chapelle-Saint-Luc, près de Troyes faits divers
Aube : un nouveau-né retrouvé conscient dans un sac-poubelle

Une joggeuse disparue...

Son mari apparaît alors effondré devant les caméras, en conférence de presse. Il participe à des courses à pieds en hommage à son épouse décédée. Le 5 novembre, au terme d'une marche silencieuse ayant réuni plus de 8.000 personnes, Jonathann Daval prononce un discours bouleversant en hommage à son épouse. En larmes, il lance : "Elle était ma première supportrice, mon oxygène. La force de notre couple nous faisait nous dépasser, dans nos sorties et dans notre vie commune. Cette plénitude me manquera terriblement".

Technicien en informatique, Jonathann Daval avait épousé Alexia en 2015 après dix ans de relation. Ils avaient élu domicile dans la commune de Gray, dans un pavillon qui avait appartenu aux grands-parents de la jeune femme. "Le couple, qui avait des difficultés à avoir un enfant, connaissait en effet de vives tensions", selon plusieurs sources.

Lors de sa première audition en tant que simple témoin, Jonathann Daval évoque d'ailleurs une dispute avec sa compagne la veille de sa disparition. Cette altercation expliquait, selon lui, les marques de griffures, voire de morsures, visibles sur ses mains. Mais les indices s'accumulent et vont mettre à mal ses explications. 

Un mois plus tard, l'enquête patine. Le responsable est toujours activement recherché, puis, début 2018, les soupçons se tournent vers le mari. Le 29 janvier, Jonathann Daval est interpellé et placé en garde à vue. C'est la première interpellation de l'affaire, trois mois après la découverte du corps.

Une dispute conjugale qui vire au drame...

Jonathann Daval maintient sa première version, jusqu'au craquage. Les bouts de draps retrouvés sur la scène du drame provenaient de la maison du couple, confirme la mère de la défunte aux enquêteurs. Ces nouveaux éléments font basculer l'enquête. 

Sa garde à vue prolongée, il admet, à bout de nerfs le 30 janvier, qu'il a tué sa femme "par accident". Ses avocats livrent un récit : il "a reconnu avoir tué son épouse, mais il a dit qu'il ne voulait pas et il regrette". "Oui, il l'a étranglée, dans ce que l'on peut appeler des violences volontaires et après, il a été dépassé par tout", a déclaré Randall Schwerdorffer. Mais il nie toujours avoir brûlé le corps. Il est mis en examen le jour des aveux pour meurtre sur conjoint.

"Ils avaient une relation de couple avec de très fortes tensions. Alexia avait une personnalité écrasante, il se sentait rabaissé, écrasé. À un moment, il y a eu des mots de trop, une crise de trop, qu'il n'a pas su gérer", plaide alors l'avocat - déclenchant, au passage, les foudres de la Secrétaire d'État chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

Toute la disparition était une mise en scène. Alexia aurait été tuée dans la nuit du vendredi au samedi. À 1h30 du matin, Jonathann Daval va chercher sa voiture professionnelle. Alexia, selon les dires de son époux, était déjà changée. Elle portait un short et un tee-shirt. Il lui met ensuite des baskets aux pieds et il va attendre tout le reste de la nuit. À 8h le lendemain matin, après avoir mis le corps d'Alexia dans la voiture, il part déposer le cadavre dans le petit bois où elle sera découverte. Pour consolider son alibi, il envoie même des messages à son épouse. 

... Puis un complot familial

Placé en détention provisoire, le suspect numéro 1 est affaibli, il est incarcéré en unité psychiatrique. Puis, six mois après, début juillet, une nouvelle version vient tout chambouler. Cette fois, Jonathann Daval se dédouane. Il n'est plus responsable du meurtre, mais a seulement aidé à transporter le corps de la victime. 

Cette fois, il accuse quelqu'un d'autre : son beau-frère, Grégory Gay. Nouvelle version des faits. Ce n'est plus une dispute de couple, mais un complot familial. D'après les nouvelles déclarations pour le moins surprenantes de Jonathann Daval, tout se serait déroulé lors d'une raclette en famille, au domicile parental. Une dispute entre Alexia et sa soeur qui aurait tourné au drame. Et c'est Grégory Gay qui aurait mis les coups fatals. Un coupable qui aurait été protégé par le secret familial. 

De ce côté, en entendant ces nouveaux aveux, c'est la stupéfaction. Après avoir été sous le choc des premières déclarations au début de l'année, la famille d'Alexia Daval est pointée du doigt. Le beau-frère rejette de telles accusations et émet l'hypothèse de l'existence d'un possible complice. 

Quelques jours plus tard, RTL révèle que l'autopsie fait état d'une mort par étranglement, mais aussi de multiples fractures sur le crâne, résultats de coups à main nue. L'enquête est toujours en cours. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Enquête Haute-saône
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794203845
Jonathann Daval, le suspect aux mille versions
Jonathann Daval, le suspect aux mille versions
SÉRIE NOIRE (2/9) - Cet été, "RTL.fr" revient sur les drames qui ont marqué l'actualité cette année. Parmi eux, le meurtre d'Alexia Daval dont le mari, mis en examen, n'arrête pas de changer sa version des faits.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/jonathann-daval-le-suspect-aux-mille-versions-7794203845
2018-08-14 14:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rByqmk9XoN7p9cf7y7OIcA/330v220-2/online/image/2018/0201/7792087103_jonathan-daval-le-mari-d-alexia-a-emmene-la-course-solidaire-organisee-a-gray-pour-lui-rendre-hommage-samedi-4-novembre.JPG