1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Jonathann Daval : un rapport psychologique le qualifie de "manipulateur"
1 min de lecture

Jonathann Daval : un rapport psychologique le qualifie de "manipulateur"

Les experts, qui ont examiné la psychologie du meurtrier présumé d'Alexia Daval, en sont persuadés : sous ses airs de "chien battu", l'homme est un "manipulateur"...

Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017
Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Jonathann Daval : son profil psychologique
00:01:34
Dimitri Rahmelow & Jérôme Florin

"Manipulateur", c'est le terme employé par les experts qui ont examiné Jonathann Daval, meurtrier présumé de sa propre femme, Alexia, en octobre 2017. Alors que son avocat s'apprête à déposer, vendredi 5 octobre, une demande de remise en liberté de son client, le profil psychologique du jeune informaticien de 34 ans se précise.

Dans cette toute première expertise, effectuée le 29 mai, le psychologue décrit le mari d'Alexia comme "déterminé, plutôt dominant, colérique voire agressif, et très manipulateur". Un homme à la personnalité très complexe, se présentant sous l'allure d'un "chien battu".

Lors de cet entretien, l'informaticien (qui avait avoué le meurtre fin janvier lors de sa garde à vue), amorce sa nouvelle version des faits : il commence à évoquer la thèse du complot familial. Quelques semaines plus tard, devant le juge, il ira beaucoup plus loin : non seulement, il n'a pas eu l'acte ultime qui a mené à la mort d'Alexia, acte qu'il attribue à son beau-frère, Grégory Gay, mais il explique également qu'un pacte a été scellé par tous les membres de la famille pour couvrir le meurtre.

Le psychologue estime donc que Jonathann Daval souffre d'une maladie psychiatrique, sans la nommer précisément. Un diagnostic que ne partage pas un psychiatre : pas de pathologie mentale chez l'informaticien de 34 ans. Mais ce serait en revanche quelqu'un de dangereux sur le plan criminologique. Autrement dit, les faits ne suscitent chez lui aucune émotion ni cauchemar, ni envie de suicide.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.