1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Je pense à mes deux filles restées au pays", raconte un chrétien d'Irak réfugié en France
1 min de lecture

"Je pense à mes deux filles restées au pays", raconte un chrétien d'Irak réfugié en France

REPLAY / TÉMOIGNAGE - 150.000 chrétiens ont fui l'Irak, menacés de mort par l'État islamique. Certains ont trouvé refuge en France, à Sarcelles notamment, où ils ont fêté Noël, loin de leurs proches.

Chrétiens d'Irak, à Arbil, le 14 septembre 2014. (archives)
Chrétiens d'Irak, à Arbil, le 14 septembre 2014. (archives)
Crédit : SAFIN HAMED / AFP
"C'est la première fois que je fête Noël en France", raconte un chrétien d'Irak
01:17
Sina Mir & Fanny Bonjean

Ils sont venus prier pour leurs proches restés en Irak. À l'abri des tours carrées de l'église Saint-Thomas Apôtre de Sarcelles, Yalda et sa famille s'empressent ce mercredi 24 décembre de prendre place au premier rang de la salle de prière.

Je pense à mes deux filles qui sont restées en Irak

Yalda, un chrétien d'Irak réfugié en France

"C'est la première fois que je fête Noël ici en France, raconte-il. C'est un peu dur pour moi. Je pense à mes deux filles qui sont restées en Irak."

Il y a cinq mois, cet ancien enseignant en Irak a reçu l'asile de la France comme 700 autres chrétiens arrivés sur le territoire depuis cet été. Encore ému lorsqu'il évoque la barbarie islamiste à Mossoul ou Karakoch au nord de l'Irak, le père de famille dit aujourd'hui ne plus imaginer un retour dans son pays.

On n'a pas d'espoir

Yalda, un chrétien d'Irak réfugié en France

"Nous n'avons même plus confiance en nos voisins. Ce sont les moments les plus difficiles depuis des centaines d'années, je pense. Je n'imagine pas Mossoul et Karakoch sans messe ni Noël. C'est très dur. On n'a pas d'espoir."

À lire aussi

À ce jour une trentaine de familles françaises se sont portées candidates pour accueillir de nouveaux réfugiés irakiens chez eux.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/