1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "J'ai honte pour la France", confie Marina, sauvée par un migrant qui peine à être naturalisé
1 min de lecture

"J'ai honte pour la France", confie Marina, sauvée par un migrant qui peine à être naturalisé

DOCUMENT RTL - Mamoud Diallo a sauvé Marina, victime d'une agression au couteau en 2019. Depuis, le jeune demandeur d'asile a demandé à être naturalisé, sans succès. "Ça me rend très triste et très en colère", confie Marina.

Mamoud Diallo, jeune migrant guinéen dont la demande de naturalisation a été rejetée par la préfecture de l’Isère malgré son acte héroïque.
Mamoud Diallo, jeune migrant guinéen dont la demande de naturalisation a été rejetée par la préfecture de l’Isère malgré son acte héroïque.
Crédit : Serge Pueyo / RTL
"J'ai honte pour la France", confie Marina, sauvée par un migrant qui peine à être naturalisé
01:39
Serge Pueyo - édité par Quentin Marchal

C'est une affaire qui avait beaucoup fait parler d'elle en 2019. Une jeune femme sauvée d'une agression par l'un de ses collègues de travail, à Autrans, dans le Vercors, prend la parole ce mardi 12 octobre, choquée que son sauveur n'ait toujours pas obtenu de papiers. Ce jeune demandeur d'asile guinéen, âgé de 21 ans, était intervenu pour la secourir.

Agressée au couteau et à la scie de boucher, Marina, aujourd'hui âgée de 39 ans, témoigne pour la première fois pour saluer l'acte héroïque de Mamoud Diallo, qui était venu à son secours. "Je pense que sans lui, je ne serai peut-être plus là. Je lui dois la vie et bien sûr que je ne l'oublierai jamais", confie-t-elle au micro de RTL.

Marina ne comprend pas la décision de la préfecture de l'Isère : "Quand j'ai appris que la demande de naturalisation de Diallo avait été refusée, j'ai eu honte pour la France. Ça me rend très triste et très en colère. Au vu de l'acte de bravoure qu'il a assuré, c'est incompréhensible", affirme-t-elle.

"Je souhaite qu'il soit naturalisé le plus vite possible", clame Marina, qui lance un appel aux autorités en ajoutant que Mamoud a "pleinement sa place en France". Apprécié de tous, ce jeune migrant, qui a trouvé un travail en France, espère être naturalisé dans les prochains mois. "Je veux être un citoyen français, j'ai mérité de l'être", confie celui qui considère Marina comme sa "famille".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/