1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Mamoudou Gassama : "Un parcours qui force le respect", pour les pompiers de Paris
1 min de lecture

Mamoudou Gassama : "Un parcours qui force le respect", pour les pompiers de Paris

INVITÉ RTL - Le porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris salue le geste et les valeurs de Mamoudou Gassama, qui pourrait intégrer le service civique des soldats du feu.

Mamoudou Gassama à l'Élysée, le 28 mai 2018
Mamoudou Gassama à l'Élysée, le 28 mai 2018
Crédit : Thibault Camus / POOL / AFP
Mamoudou Gassama : "Un parcours qui force le respect", pour les pompiers de Paris
04:16
Mamoudou Gassama : "Un parcours qui force le respect", pour les pompiers de Paris
04:17
Julien Sellier

Après avoir sauvé un enfant de quatre ans le week-end dernier, Mamoudou Gassama, Malien de 22 ans sans-papiers, va recevoir ce 29 mai un titre de séjour, avant d'être naturalisé d'ici trois mois. Le jeune homme pourra également rejoindre le service civique des sapeurs-pompiers de Paris.

"On lui ouvre grand nos bras dès lors que monsieur Gassama a fait preuve des valeurs que nous partageons : celle de l'altruisme, de l'efficience, de la discrétion", assure le lieutenant-colonel Gabriel Plus, le porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris. "C'est un parcours qui force le respect."

"Il s'agira pour lui de faire acte de candidature libre en toute connaissance de cause puisqu'on ne devient pas soldat de la vie, soldat du feu, en deux secondes. Il faut suivre un certain nombre de tests et suivre une formation pour pouvoir poser les bons gestes au profit des plus faibles", explique Gabriel Plus au micro de RTL.

Paris est défendue par 75% de provinciaux

Gabriel Plus, le porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris

Les sapeurs-pompiers de Paris, c'est 1.200 recrutement chaque année. "On a un modèle interdépartemental assez éprouvé puisqu'en 2017, on a fait plus de 500.000 interventions. Donc on a besoin de ce type de jeunes qui s'engagent. Le service civique fait partie de ces solutions", a souligné Gabriel Plus.

À écouter aussi

Pour intégrer les rangs des sapeurs-pompiers, deux solutions : passer par le service civique ou passer par la voûte de Villeneuve-Saint-George et en étant formé pendant quatre mois.

Le lieutenant-colonel insiste sur la diversité des hommes et femmes qui composent les rangs des sapeurs-pompiers et de ceux qu'ils aident. "Paris est défendue par 75% de provinciaux. Nous acceptons toute origine et ça fait partie de notre éthique. Le pompier de Paris sert qui que ce soit, quelle que soit sa politique, sa tendance politique, sa tendance religieuse, son origine. Dans nos rangs, il en est ainsi."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/